Ecoutez Radio Sputnik
    Vue détaillée du système Eta Carinae

    Photos de l’étoile qui menace la vie sur notre planète

    © Photo. ESO/G. Weigelt
    Sci-tech
    URL courte
    5813
    S'abonner

    L’Observatoire européen austral (ESO) a publié des clichés haute résolution de l’énigmatique système stellaire Eta Carinae qui pourrait représenter une menace pour la planète Bleue. Les nouvelles données pourraient contribuer à approfondir la connaissance des scientifiques sur les processus d’évolution des étoiles très massives.

    Les étoiles
    © NASA. U. Virginia/INAF, Bologna, Italy/USRA/Ames/STScI/AURA
    À l'aide du Very Large Telescope Interferometer (VLTI), une équipe internationale d'astronomes a réussi à obtenir une image unique du système d'étoiles Eta Carinae, dans la Nébuleuse de la Carène. Les chercheurs supposent que l'explosion de ce système binaire composé de deux étoiles massives en orbite l'une autour de l'autre peut présenter un danger pour la vie sur Terre.

    Le fait qu'Eta Carinae soit composée de deux étoiles massives qui orbitent l'une autour de l'autre, produisant des vents stellaires puissants qui atteignent une vitesse de dix millions de kilomètres par heure était déjà connu. L'on savait par ailleurs que la luminosité d'une étoile binaire varie considérablement. Cependant, les nouveaux clichés ont permis pour la première fois aux experts d'examiner en détails l'espace situé entre les deux étoiles.

    Les nouveaux clichés ont permis d'apprendre plus sur l'étoile binaire découverte à la fin du XVIe siècle par l'astronome et navigateur néerlandais Piter Keiser. Notamment, « de nouvelles structures, pour le moins inattendues, ont été détectées (…) dans l'espace situé entre les étoiles où des vents stellaires extrêmement puissants interfèrent », informe l'ESO.

    « Nos rêves sont devenus réalité le jour où nous sommes parvenus à acquérir des clichés extrêmement détaillés dans le domaine infrarouge. Le VLTI nous offre l'incroyable opportunité d'affiner notre compréhension des processus physiques à l'œuvre au sein du système Eta Carinae et de nombreux autres objets astrophysiques tout aussi importants », a déclaré le directeur de l'équipe d'astronautes Gerd Weigelt, cité par l'ESO.

    Les scientifiques ont également appris que la pression de la lumière dans la plus grande des deux étoiles (sa masse, selon diverses estimations, est de 120 à 150 fois celle du Soleil) génère des flashs, en raison desquels le corps céleste a déjà perdu au moins un sixième des substances dont il est constitué, ce qui est pratiquement égal à la masse de la deuxième étoile. Selon les scientifiques, la compréhension de la rapidité avec laquelle l'étoile perd sa matière est nécessaire pour savoir quand se produira son explosion et pour imaginer les conséquences de cet événement, y compris pour la Terre (selon certaines estimations, cette explosion pourrait « faire dérailler » la couche d'ozone de notre planète).

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Voyage vers Mars: la NASA craint un risque de démence pour les astronautes
    Mars bientôt en proie à une tempête géante
    Un trou noir miniature créé dans un laboratoire
    Les astronomes disent avoir attrapé un trou noir «errant»
    Tags:
    astronomie, science, vent stellaire, étoiles, espace, observatoire, Observatoire européen austral (ESO), Terre, Eta Carinae
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik