Sci-tech
URL courte
250
S'abonner

Le taux de glucose dans le sang pourrait être mesuré non seulement par une prise de sang traditionnelle, mais aussi en analysant l’air que la personne respire, affirment des scientifiques russes dans la revue Electrochemistry Communications. Selon leur recherche, des méthodes non-invasives de suivi du diabète pourraient être ainsi proposées.

Si, jusqu'à présent, la prise de sang restait le seul moyen de détecter le diabète, les spécialistes russes de la faculté de chimie de l'université d'État Lomonossov de Moscou vont plus loin dans leurs recherches. Ainsi, dans un article, publié dans une revue spécialisée Electrochemistry Communications, ils affirment que l'air respiré par la personne pourrait également indiquer son taux de glucose.

«Nous avons prouvé que l'air respiré par la personne contient du glucose et nous avons montré pourquoi il n'était pas enregistré auparavant. En outre, nous avons établi une corrélation positive entre les concentrations de glucose dans le sang et celles que contient la respiration de la personne. Ainsi, le changement de la concentration de glucose dans le sang provoque le même changement dans l'air qu'on respire. Ce fait donne la possibilité d'effectuer le suivi non-invasif du diabète», explique l'un des auteurs de l'article, Arkadiy Karyakin.

Pour confirmer leur hypothèse, les chercheurs ont effectué des prélèvements de sang auprès de bénévoles, afin d'analyser leur taux de glucose. Les condensations de l'air respiré étaient également soumises à l'analyse. Les résultats, obtenus au cours de ces deux analyses ont ensuite été comparés.

D'après les scientifiques, cette méthode non-invasive qu'ils proposent pour détecter le diabète et contrôler le taux de glucose dans le sang pourrait considérablement améliorer la qualité de vie des gens, obligés, jusqu'à présent, à passer de nombreuses prises de sang par jour.

Lire aussi:

Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Macron indique à quelle période aura lieu la première campagne de vaccination en France
Tags:
diabète, sang, chercheurs, santé, science, Université d'Etat Lomonossov de Moscou (MGU), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook