Sci-tech
URL courte
183
S'abonner

Des chercheurs ont expliqué les bienfaits des petits-déjeuners réguliers, qui influent sur notre organisme au niveau cellulaire, nous épargnant des maladies graves comme le diabète.

Des chercheurs britanniques de Bath et de Nottingham ont demandé à 49 adultes (29 maigres et 20 obèses) soit de prendre un petit-déjeuner avant 11 heures chaque matin, soit de s'abstenir de manger jusqu'à midi, et ce pendant six semaines, relate le Science Daily.

Ceux qui prenaient régulièrement un petit déjeuner ont été priés de consommer 350 Kcal dans les deux heures après leur réveil et au moins 700 Kcal vers 11h00 tous les jours. Le groupe «observant le jeûne» ne consommait rien jusqu'à midi.

Avant le début de l'expérience et à sa fin, les chercheurs ont mesuré le métabolisme, le poids, le niveau d'appétit, les marqueurs de la santé métabolique et cardiovasculaire, mais aussi le niveau d'activité de 44 gènes différents et des principales protéines dans la graisse des volontaires.

Conclusion? Prendre régulièrement un petit-déjeuner baisse l'activité des gènes qui empêchent un métabolisme normal et favorisent la montée du taux de sucre dans le sang. Ainsi, des petits déjeuners substantiels quotidiens peuvent baisser le risque de développement du diabète et des maladies cardiovasculaires.

Lire aussi:

«D’autres vaccins sont plus efficaces» qu’AstraZeneca: un début de revirement pour Macron?
Des policiers de plusieurs départements de France attaqués dans la nuit de samedi à dimanche
Le Pen accuse Dupond-Moretti de «harcèlement» politique
«Chasseurs de nuit», «crocodiles» et «cygne blanc»: les surprises du défilé aérien militaire à Moscou – images
Tags:
science, santé, repas, petit-déjeuner
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook