Sci-tech
URL courte
4172
S'abonner

Les psychologues n'arrivent toujours pas à se mettre d'accord au sujet de notre santé. Les uns affirment que la solitude augmente le risque de maladies coronariennes et cardiovasculaires, tandis que d'autres ont conclu que la solitude avait ses bons côtés, cette situation développant la créativité.

Ceux qui trouvent le temps de rester en tête-à-tête avec soi-même réduisent sensiblement le niveau de stress et le danger de développer une dépression ou un état d'anxiété. Tout cela, grâce à la créativité. Et bien que les psychologues nous encouragent à la communication sociale, très utile pour la santé, une nouvelle étude prouve que chacun a parfois besoin de rester seul. Auparavant, les chercheurs avaient déterminé que les heures passées en solitaire avaient un impact négatif sur l'état psychique des patients. Toutefois, les scientifiques de l'Université d'État de New York à Buffalo ont découvert dans une étude, la première du genre, que prendre du temps pour soi renforçait la santé mentale grâce au processus de créativité.

À son tour, la créativité réduit le stress et aide notre cerveau à fonctionner avec une efficacité optimale, en créant la quantité nécessaire de dopamine, cette molécule qui transmet des informations entre les neurones. Le stress se réduit, ce qui permet au cœur de rester en bonne santé et diminue le risque de démence sénile. Jusqu'ici, toutes les études s'accordaient à affirmer que les liens sociaux jouaient un rôle majeur dans la santé physique.
Une étude de chercheurs américains parue précédemment dans la revue Consumer Research prouvait déjà que nous sommes très nombreux à sous-estimer les bienfaits de notre solitude.

Les participants à l'expérience devaient se promener seuls dans les salles d'une galerie d'art, alors que tous les autres visiteurs avaient de la compagnie. Avant même le début de l'expérience, certains ont tranché: ils n'éprouveront aucun plaisir à y déambuler seuls.

Or, les professeurs Rebecca Hamilton et Rebecca Ratner ont affirmé que ces personnes avaient avoué par la suite avoir passé leur temps tout aussi bien que si elles avaient été avec quelqu'un. Ce fait est devenu une véritable découverte pour elles-mêmes!

«Il est évident qu'un déjeuner au restaurant diffère selon que vous êtes seul ou en compagnie en raison de l'absence, dans le premier cas, de l'élément habituel, la conversation. Ce qui ne réduit aucunement le plaisir de la visite», a constaté Rebecca Hamilton.

Ainsi, presque tous les types d'activités se prêtent à la «catégorie du singulier», qu'il s'agisse de visionner un film, de dîner au restaurant, de voyager ou simplement de rester à ne rien faire.

Toutefois, depuis une vingtaine d'années déjà, différentes études établissent le lien entre les relations sociales, d'une part, et la santé et la longévité, d'autre part. De ce fait, l'isolement est associé à une plus grande vulnérabilité du système immunitaire.

Ainsi, une étude avait révélé l'année dernière que la solitude faisait monter le risque de maladies coronariennes et de crise cardiaque d'environ 30%. La solitude et l'isolement peuvent être comparés à des facteurs de risque connus comme l'anxiété et le stress, avaient indiqué les chercheurs. Qui plus est, leur effet négatif était même plus élevé que celui de l'obésité et de l'hypertension artérielle.

Parue dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), l'étude confirme que la solitude est nocive pour la santé, au même titre que l'inactivité physique chez l'adolescent ou le diabète chez les personnes âgées.

Les scientifiques font remarquer que solutionner des problèmes de solitude et d'isolement social pourrait devenir une mesure de prévention de crises cardiaques et de maladies coronariennes. Toutefois, ils ont tenu à souligner que leur travail était une étude d'observation qui n'établissait pas la relation cause-conséquence.

Alors, si vous êtes pantouflard et que vos amis vous emmènent faire la fête, n'hésitez pas à les rejoindre: vous réduirez le risque de maladies coronariennes et cardiovasculaires.

Et si vous êtes fêtard, mais que ce soir personne ne veut vous tenir compagnie, ne désespérez pas: c'est l'occasion de booster votre créativité!

Lire aussi:

Une boulette de BFM TV fait voir rouge à Jean-Luc Mélenchon
Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Assassinat du Président algérien Boudiaf: «la prophétie» qui contredit la thèse officielle
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Tags:
santé mentale, solitude, longévité, isolement, maladies, fête, New York, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook