Ecoutez Radio Sputnik
    Une mine de bitcoin présentée lors de la conférence Russian Blockchain Week 2017 à Moscou

    La blockchain: précurseur de la nouvelle idéologie mondiale?

    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Sci-tech
    URL courte
    Maria Tonkova
    595

    Lors du Forum de Sotchi, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev s’est prononcé pour le développement de la blockchain en Russie. Sputnik a demandé à Sergueï Bessedine, fondateur de la Blockchain Association russe, quels étaient les avantages de cette technologie et où elle pouvait trouver son application.

    La technologie Blockchain rendue célèbre par l'apparition du bitcoin en 2009 existe dans les faits depuis plusieurs décennies et ne se limite pas aux cryptomonnaies. Dans un commentaire pour Sputnik, Sergueï Bessedine, fondateur de la Blockchain Association, a expliqué dans quels domaines la blockchain était déjà utilisée, en énumérant ses nombreux avantages dont «la pérennité, la transparence, l'absence d'intermédiaires […], la sécurité du stockage des données et la rapidité en comparaison avec les systèmes actuels de transmission des informations».

    «Tout cela peut être décrit en un seul mot important, celui de Confiance. La confiance en l'information circulant au sein de la blockchain», résume M.Bessedine.

    La blockchain est déjà utilisée dans certains secteurs au-delà des cryptomonnaies mais de manière limitée. Dans le système bancaire elle permet de réduire les coûts de transaction, tandis que dans l'assurance et la médecine, la blockchain peut contribuer au renforcement de la protection des données personnelles.

    Néanmoins, Sergeï Bessedine ne semble pas optimiste en ce qui concerne les perspectives du développement des bases de données distribuées compte tenu de la priorité accordée à la gestion centralisée des entreprises et des États.

    «L'idéologie de la décentralisation de la blockchain va à l'encontre de la gestion centralisée de tous les sociétés, corporations et États […] La régulation permettra d'étendre le champ d'application […] mais rognera les ailes des esprits curieux qui seront strictement confinés dans les cadres de la loi», estime-t-il.

    Dans le même temps, le fondateur de la Blockchain Association indique que son organisation, dont le but est le soutien des projets visant le développement de la technologie du registre décentralisé, coopère avec différents acteurs étatiques et privés, en élargissant sa présence en Russie et à l'étranger.

    «La décentralisation de la blockchain dénie l'existence de toute frontière, qu'elle soit étatique ou privée. Nous sommes toujours ouverts à la collaboration et à la construction de liens étroits», souligne M.Bessedine.

    Aujourd'hui la Blockchain Association développe 12 projets basés sur la blockchain et l'Initial coin offering (ICO), un mécanisme de levée de fonds en cryptomonnaies. L'organisation possède une vingtaine de missions en Russie et à l'étranger. En janvier 2018 la Blockchain Association a conclu un accord de coopération avec l'Union lettonne de la blockchain et des cryptomonnaies.

    Jeudi, dans une interview accordée à la chaîne de télévision Rossiya 24 au cours du Forum russe d‘investissement de Sotchi, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a fait part de son soutien au développement de la blockchain en Russie.

    «La blockchain et le système de vérification, basé sur cette idée technologique, continueront certainement à se développer [dans le futur].Elle [la blockchain, ndlr] est très utile pour l'humanité et doit être appliquée dans notre pays», a souligné M.Medvedev, tout en émettant des doutes concernant l'avenir des cryptomonnaies.

    Les sociétés et les autorités russes portent un intérêt de plus en plus grand à la blockchain. En novembre dernier Sberbank, la plus grande banque russe, a effectué le premier paiement avec l'aide de cette technologie en Russie. La première transaction via la blockchain impliquant un organe étatique russe a été enregistrée un mois plus tard quand la Sberbank et le Service antimonopole russe ont procédé à à des échanges de documents par ce moyen.

    Lire aussi:

    Un nouvel incident avec un pétrolier dans le Golfe? Téhéran livre sa version
    Mediapart affirme que de Rugy a démissionné afin d'éviter de nouvelles révélations sur ses frais de député
    Une nouvelle fusillade meutrière endeuille une cité de Seine-Saint-Denis
    Tags:
    blockchain, cryptomonnaie, minage, assurance, système bancaire, bitcoin, technologies, Sberbank, Service fédéral antimonopole de Russie, Dmitri Medvedev, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik