Ecoutez Radio Sputnik
    Une souris

    Un cerveau humain dans celui d’une souris: quelles conséquences?

    © Sputnik . Sergey Pyatakov
    Sci-tech
    URL courte
    10110

    Une révolution s’annoncerait dans la greffe d’organes après une expérience réussie de greffe d’un «mini-cerveau humain» artificiel à des souris.

    Des chercheurs américains ont implanté à des souris des cellules de cerveau humain pour étudier ensuite le changement de comportement de ces rongeurs, lit-on dans une étude publiée dans la revue Nature Biotechnology.

    Les biologistes ont fait pousser in vitro des organites de cerveau humain grands comme une graine de lentille et les ont transplantés dans le cerveau de souris. Ce «mini-cerveau» artificiel a remplacé en partie le leur. Les cellules nerveuses ont pris mais se sont aussi mises à se développer: 233 jours après, leur structure et leur maturité étaient comparables à ceux du cerveau d'un bébé.

    Le comportement des souris «au cerveau humain» ne différait pas d'un comportement ordinaire. Au début les cobayes de l'expérience réussissaient mieux les tests de mémoire, mais ils sont ensuite revenus à la norme.

    Selon les chercheurs, les résultats de l'étude peuvent être une révolution dans la médecine régénérative: les cellules créées artificiellement pourront être greffées à des humains.

    Lire aussi:

    Vie au-delà du corps: les scientifiques apprennent au cerveau à vivre indépendamment
    Quel rapport existe-t-il entre la taille du cerveau et des muscles d’un primate?
    Des scientifiques apprennent à manipuler des souris à distance
    Tags:
    greffe, médecine, cerveau, science, souris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik