Ecoutez Radio Sputnik
    Opération avec du plutonium

    Du plutonium volé dans une université américaine?

    © Sputnik . Aleksandr Kondratuk
    Sci-tech
    URL courte
    0 216

    Un gramme de plutonium de qualité militaire conservé à l'Université de l'Idaho a disparu, ont constaté des autorités compétentes. Ce morceau de substance radioactive était destiné à l’enfouissement.

    Un gramme de plutonium 239 a disparu de l'Université d'État de l'Idaho, selon une déclaration de la Nuclear Regulatory Commission (NRC), citée par Live Science.

    Il est mentionné pour la dernière fois dans les archives de l'Université en 2004, avec 13 autres morceaux de plutonium d'un gramme qui, eux, sont toujours à leur place.

    Victor Dricks, un porte-parole de la NRC, a précisé que le morceau en question avait été conditionné pour être enfoui, en 2004.À ce moment-là, l'Université a supprimé son dossier de sa base de données des matières nucléaires, sans enregistrer où ce gramme de plutonium avait été expédié.

    Il a fallu attendre octobre 2017 pour qu'un employé de l'Université remarque la disparition du plutonium.

    Cependant, il ne semble pas y avoir beaucoup de raisons de s'inquiéter que ce matériel ait été ou soit transformé en une arme ou qu'il présente un danger pour la population.

    «Nous pensons qu'il a fini dans une décharge pour matériaux radioactifs», a déclaré M.Dricks à Live Science.

    Selon l'Associated Press, un seul gramme de plutonium 239 n'est pas suffisant pour fabriquer une bombe nucléaire, mais il peut être utilisé pour une bombe sale.

    Le plutonium ne se trouve pas naturellement sur Terre; il doit être fabriqué dans des réacteurs nucléaires par bombardement de l'uranium avec des particules radioactives.

    L'État de l'Idaho s'acquittera d'une amende de 8.500 dollars pour l'erreur qui a été commise dans la tenue de ses documents et l'Université confiera à une institution tierce ses 13 autres morceaux de plutonium pendant la durée de la révision de ses protocoles, selon M. Dricks.

    Lire aussi:

    Pyongyang pourrait disposer de plus de plutonium qu'on ne pensait
    Des signes d’activité auraient été détectés sur un site nucléaire nord-coréen
    Téhéran modernisera son réacteur à eau lourde avec l’aide de Pékin
    Tags:
    plutonium, Idaho, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik