Sci-tech
URL courte
4136
S'abonner

A l'Institut Max Planck de Leipzig, une équipe internationale de scientifiques développent des «mini-cerveaux» en utilisant certains gènes de Néandertal. Leur but est de comprendre ce qui rend les humains uniques.

Dans les mois à venir, des paléogénéticiens de l'Institut Max Planck de Leipzig vont créer une miniature du cerveau des Néandertaliens, rapporte le journal britannique The Guardian.

«Les petites taches tissulaires, connues sous le nom d'organoïdes cérébraux, seront cultivées à partir de cellules souches humaines qui auront été modifiées et contiendront des versions "néandertalisées" de plusieurs gènes.»

Cela pourrait permettre d'établir s'il existait des différences significatives entre le cerveau humain et celle du cerveau néandertalien.

«Nous verrons si nous pourrons trouver des différences fondamentales dans le fonctionnement des cellules nerveuses qui peuvent être une raison pour laquelle les humains semblent être si particuliers d'un point de vue cognitif», dit également le professeur Pääbo.

En 2010, l'équipe qu'il dirige a reconstitué le code du génome de Néandertal à partir d'échantillons fortement dégradés prélevés sur quatre femelles qui vivaient en Europe.

La création de ces copies miniatures de cerveau prendra environ 9 mois et la transplantation de l'ADN « néandertalisé » provoquera, comme l'espèrent les scientifiques, des changements beaucoup plus sérieux et complexes dans le travail des cellules nerveuses et dans la manière dont elles établissent des connexions entre elles.

«Les Néandertaliens étaient raisonnables, comme les autres mammifères. Ils ne prenaient pas la mer sans savoir ce qu'il y avait de l'autre côté. Pour moi, la plus grande question dans l'histoire de l'humanité est de savoir pourquoi nous sommes devenus si fous? », a conclu le professeur Pääbo.

Lire aussi:

Départ de sept nouveaux députés de LREM à l'Assemblée pour rejoindre un 10e groupe
Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
La plus grande économie d’Europe au seuil d’une puissante vague de faillites
Tags:
corps humain, Néandertaliens, cerveau, Leipzig, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook