Sci-tech
URL courte
5817
S'abonner

Si vous pensiez qu’on ne devenait vieux que lorsque l’on prenait sa retraite (et encore), des scientifiques américains semblent affirmer le contraire. Selon leur étude, les processus irréversibles du vieillissement démarrent ni plus ni moins à 39 ans…

Des scientifiques américains se sont penchés sur le problème du vieillissement afin de déterminer quand ce processus démarrait, rapporte la chaîne de télévision Mir-24.

Au cours de leur recherche, les spécialistes ont constaté que le processus de vieillissement était lié avec la fin progressive de la production de la myéline, une substance qui sert à isoler et à protéger les fibres nerveuses, comme le fait le plastique autour des fils électriques.

Lorsque la myéline cesse d'être produite par l'organisme, les fonctions cognitives et kinesthésiques s'affaiblissent. Avec le temps, ces changements deviennent de plus en plus remarquables.

De plus, la destruction de la coque de myéline peut être la cause de la sclérose en plaques.

Des bénévoles, tous des hommes entre 23 et 80 ans, ont participé à cette étude. Ils ont été invités à exécuter des exercices assez faciles tandis que les spécialistes comparaient la vitesse de leurs mouvements avec la quantité de myéline dans leur organisme.

Les résultats obtenus ont montré que le pic de myéline était produit à 39 ans, avant que l'organisme n'arrête progressivement sa production, marquant ainsile début du vieillissement.

Néanmoins, comme l'indiquent les chercheurs, beaucoup de choses dépendent des particularités individuelles.

Lire aussi:

Сoronavirus: un cinquième cas confirmé en France, deux patients en réanimation
«Wallah tu vas plus rigoler»: une femme violemment agressée par un individu dans le métro de Paris – vidéo
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Tags:
vieillissement, vieillesse, chercheurs, science, santé
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik