Ecoutez Radio Sputnik
    Yellowstone

    Le supervolcan de Yellowstone ne risque-t-il pas de se réveiller un jour?

    CC0 / 12019
    Sci-tech
    URL courte
    2104
    S'abonner

    La caldeira de Yellowstone n’est entrée en éruption que trois fois au cours des deux derniers milliards d’années, mais l’actuel «comportement instable» de ce supervolcan américain suscite des inquiétudes. Les scientifiques le surveillent de près pour détecter d’éventuels changements. Sputnik s’en est entretenu avec un spécialiste russe.

    On compte près de 10.000 geysers dans la région du parc naturel de Yellowstone aux États-Unis, qui abrite l'un des volcans les plus puissants au monde, et l'actuelle activité intense des sources d'eau sulfureuse témoigne d'une énergie magmatique accumulée, ce qui n'inquiète pas seulement les habitants locaux.

    «Il s'agit d'un jeune foyer volcanique en activité, mais tout cela ne dit rien à propos d'une éventuelle éruption du supervolcan», a déclaré à Sputnik le docteur ès sciences Vassili Lavrouchine, de l'Institut de géologie de l'Académie des sciences de Russie.

    Interrogé sur la possibilité d'utiliser cette source d'énergie géothermale et de prévenir peut-être ainsi une éruption du volcan, l'interlocuteur de l'agence a répondu qu'une expérience de ce genre existait d'ores et déjà.

    «Du moins à partir des années 1960-1970, l'énergie géothermale est utilisée en Islande, dans la péninsule russe du Kamtchatka, en Nouvelle-Zélande et au Japon, là où des activités volcaniques ont été enregistrées», a indiqué M.Lavrouchine.

    Et d'ajouter qu'on pourrait évidemment construire une centrale géothermale, mais cela ne permettrait sans doute pas de prévenir une éruption d'un supervolcan «plongeant ses racines» à plusieurs centaines de kilomètres de profondeur.

    À la question de savoir si une nouvelle éruption de la caldeira de Yellowstone était possible, le scientifique a indiqué qu'en théorie, tout était possible.

    «On ignore à quel point cela peut se répéter. Quoi qu'il en soit, les foyers volcaniques ont leurs cycles de développement. […] Qui vivra verra», a résumé l'interlocuteur de Sputnik, signalant toutefois que les chercheurs exagéraient parfois le danger en quête de financements supplémentaires.

    Toujours est-il que le dangereux volcan de Yellowstone est surveillé de près, les scientifiques testant par ailleurs différents scénarios de fonctionnement du système de fusion de roches et de magma volcanique. Le volcan américain endormi de Yellowstone est effectivement si puissant qu'une éruption changerait radicalement l'avenir de l'humanité tout entière.

    Il était entré en éruption il y a 630.000 ans éjectant dans le ciel environ 1.000 kilomètres cubes de roches, de cendres et de poussière volcanique. Aujourd'hui, la plupart des géologues s'accordent à dire que la chambre magmatique de Yellowstone ne contient pas le volume de magma nécessaire pour une éruption aussi importante, et que le processus de réapprovisionnement de cette chambre se produit à un rythme ralenti. Somme toute, on considère que le risque d'une apocalypse entraînée par Yellowstone au cours des deux prochains millénaires est «extrêmement faible».

    Tags:
    chercheurs, éruption, volcan, Institut de géologie de l'Académie des sciences de Russie, Sputnik, Vassili Lavrouchine, Kamtchatka, Nouvelle-Zélande, Islande, Japon, Yellowstone, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik