Ecoutez Radio Sputnik
    Un scientifique

    La réponse aux problèmes d’obésité se retrouverait dans une protéine naturelle

    CC0 / luvqs
    Sci-tech
    URL courte
    4120

    Une nouvelle protéine qui pourrait aider les gens à perdre du poids de manière naturelle, donc sans prendre de médicaments ou suivre un régime, a été trouvée dans l’organisme des souris par des scientifiques américains.

    Des scientifiques américains de l'université de Georgetown, lors de recherches sur le cancer, ont fait une découverte inattendue. Ils ont trouvé dans l'organisme des souris une protéine qui pourrait aider à vaincre les problèmes d'obésité, selon leur étude publié sur Nature.com. 

    Les scientifiques ont essayé de définir le rôle de la protéine, baptisée BP3, dans la formation des maladies oncologiques. En outre, ils ont découvert que cette protéine jouait un rôle important dans les processus de métabolisme. Les souris obèses, à cause de l'augmentation de la production de cette protéine, ont perdu du poids très vite malgré le fait qu'elles suivaient le même régime alimentaire.

    «Nous avons découvert que huit procédures avec l'utilisation de la protéine BP3 pendant 18 jours étaient suffisantes pour réduire le volume de tissu adipeux des souris obèses de plus d'un tiers», a expliqué Anton Wellstein, l'un des scientifiques derrière l'étude.

    D'après les chercheurs, cette thérapie a aussi amélioré les autres indicateurs qui sont liés aux problèmes d'obésité. Par exemple, elle a empêché l'hyperglycémie, ce qui est en réalité la raison principale du diabète. De plus, lors des expérimentations avec ladite protéine, les scientifiques ont remarqué que les lipides dans le foie s'étaient complètement dissous et avaient disparu. Les chercheurs ont souligné que les bons résultats avec les souris ne signifient pas automatiquement que cette protéine réagira de la même manière chez les humains. De ce fait, ils envisagent de lancer des essais cliniques avec des volontaires.

    Lire aussi:

    Pourquoi les personnes obèses n’arrivent pas à développer leurs muscles
    Les régimes riches en protéines, ennemi ou ami du cœur?
    Qu’est-ce qui se cache vraiment derrière notre obsession pour les protéines?
    Tags:
    poids, alimentation, diabète, diète, obésité, organisme, protéines, expérience, souris, recherche, science, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik