Ecoutez Radio Sputnik
    Sucre

    Ce que nous pensions savoir sur les «bienfaits» du sucre était-il faux?

    CC BY-SA 2.0 / Uwe Hermann / Lump sugar.
    Sci-tech
    URL courte
    2200
    S'abonner

    On a toujours cru que manger du sucre nous aidait à nous sentir plus énergiques et à éviter la dépression. Mais voilà que des chercheurs viennent dissiper ce mythe de longue date.

    Un groupe de chercheurs allemands et britanniques a étudié la consommation de glucides et les réactions physiologiques dans le but de déterminer si les sucres simples améliorent réellement notre humeur et nous donnent une sensation d'énergie.

    Les données recueillies auprès de plus d'un millier d'adultes ont révélé que non seulement le sucre ne suscitait pas l'enthousiasme, mais qu'il nous rendait même plus fatigués et moins éveillés, relate le site Science Alert.

    Car en effet, toute une série de recherches soutenait l'idée que le sucre affectait les centres de plaisir de notre cerveau et que pour cette raison, nous en consommions souvent pour nous remonter le moral quand nous nous sentions déprimés, anxieux, blessés ou stressés.

    Au cours des 50 dernières années, la consommation de boissons sucrées a plus que doublé aux États-Unis, un citoyen ordinaire avalant près de trois fois la quantité quotidienne recommandée.

    «L'idée que le sucre peut améliorer l'humeur a beaucoup influencé la culture populaire», explique le psychologue Konstantinos Mantantzis de l'Université Humboldt de Berlin.

    Après avoir analysé 31 études précédentes réalisées sur un peu moins de 1260 adultes, les chercheurs sont arrivés à la conclusion suivante: «Nos résultats indiquent très clairement que de telles affirmations ne sont pas fondées», selon M.Mantantzis.

    Non seulement vous ne ressentirez pas de joie en buvant une boisson gazeuse, mais votre corps n'en sera que plus léthargique et moins éveillé qu'auparavant, affirment les scientifiques.

    Ces résultats viennent ainsi dissiper le mythe des bienfaits du sucre. Les chercheurs appellent donc à en réduire la consommation.

    Tags:
    sucre, science, santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik