Sci-tech
URL courte
15938
S'abonner

Un groupe d’entomologistes allemands a trouvé des preuves de l’extinction rapide des insectes sur Terre, qui présente une menace pour l’existence de tous les écosystèmes, d’après le site Phys.org.lle

Les insectes, qui représentent deux tiers des espèces terrestres, meurent à une vitesse alarmante, avec des conséquences désastreuses pour les chaînes alimentaires et les écosystèmes de la planète, d’après une étude de la Entomologischer Verein Krefeld (EVK) citée par le site Phys.org.

Les spécialistes de la ville allemande de Krefeld, située non loin de la frontière néerlandaise, ont tiré cette conclusion après avoir capturé plus de 80 millions d’insectes en 30 ans au moyen de pièges de surveillance de la même taille installées dans 63 localités sur les rives du Rhin. Selon leur étude, le nombre d’insectes a diminué de 76% depuis le début des observations en 1994.

La collection des scientifiques est composée de nombreuses bouteilles dont chacune contient la quantité d’insectes capturés par un piège pendant une période donnée. Par exemple, il y a 1.400 grammes d’insectes dans une bouteille de 1994, alors que la plus récente bouteille du même endroit n’en contient que 300 grammes, d’après Phys.org.

«Nous avons pris conscience de la gravité de ce déclin en 2011» et le bilan n’a cessé de s’aggraver, a indiqué Martin Sorg, président de la EVK.

Or, les insectes servent de nourriture de base à de nombreux oiseaux, ainsi qu’aux reptiles, amphibiens ou encore aux poissons.

Le professeur d’écologie de l’université Radboud de Nimègue, Hans de Kroon, estime que les données de la Entomologischer Verein Krefeld peuvent expliquer la baisse du nombre d’oiseaux dans la région. Selon M.de Kroon, les oiseaux manquent de nourriture, note Phys.org.

La recherche de la EVK fait partie d’une synthèse de 73 études des 40 dernières années qui a été publiée en février par Francisco Sanchez-Bayo et Kris Wyckhuys des universités australiennes de Sydney et du Queensland. La synthèse répertorie l’état de la faune entomologique allant du Costa Rica au sud de la France.

D’après cette étude citée par Phys.org, plus de 40% des espèces d'insectes sont menacées de disparition et ce bilan augmente d’un pour cent par an. Ceci équivaut à «l’épisode d'extinction le plus massif» depuis la disparition des dinosaures.

Selon les entomologistes, en Europe occidentale, l’extinction critique des insectes pourrait bientôt atteindre le «point de non-retour» où les écosystèmes ne pourront plus se rétablir.

Les principaux facteurs d’extinction semblent être la perte d’habitat provoquée par l’agriculture intensive, l’urbanisation, la pollution, principalement par des pesticides et des engrais, ainsi que par l’apparition d’espèces envahissantes et le changement climatique, estiment les auteurs de l’étude.

Lire aussi:

L'explosion à Beyrouth a engendré un cratère de 43 mètres de profondeur - images
Le Pentagone explique le redéploiement de ses troupes en Europe
Où est passé le navire ayant apporté le nitrate d’ammonium à Beyrouth?
Une rixe d’une rare violence filmée en pleine rue à Fleury-Mérogis – vidéo
Tags:
Hans de Kroon, Entomologischer Verein Krefeld (EVK), entomologie, écologie, catastrophe, Pays-Bas, Rhin, Allemagne, espèces menacées, extinction, insectes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook