Sci-tech
URL courte
0 254
S'abonner

Les missions de la sonde chinoise Chang’e-4 et du rover Yutu-2 sur la Lune ont permis aux scientifiques de se faire une idée de la composition du sol de la face cachée de ce satellite.

Des scientifiques ont découvert la composition du sol de la face cachée de la Lune. Elle est faite de couches de différentes épaisseurs et s’avère ainsi très différente de la face visible.

​Une étude publiée dans la revue Science Advances avance que cette partie du satellite de la Terre a été frappée de nombreux impacts puissants. De nouvelles données, collectées par la sonde chinoise Chang’e-4 et le rover Yutu-2, mettent en effet au jour une alternance de couches de grosses roches et de terre fine qui va jusqu’à une profondeur de plus de 40 mètres.

Ces deux appareils ont été les premiers vaisseaux spatiaux à pénétrer en toute sécurité en janvier 2019 à l’intérieur du cratère lunaire Von Karman. Il a ainsi permis aux astronomes d’en savoir plus sur la face cachée de la Lune.

Les premières images claires

Les images recueillies par le Yutu-2 fournissent des informations claires sur la structure du sous-sol qui est principalement constitué de matériaux granulaires et très poreux, avec des rochers intégrés de différentes tailles, précise le rapport.

Ces résultats sont la première image haute résolution jamais réalisée d'une série d’éjectas lunaires, soit des fragments de roche solide expulsés dans l’air pendant l’éruption d’un volcan, et la première mesure de son épaisseur et de son architecture interne.

Le rover a également envoyé des impulsions radar dans le sol pour sonder la matière qui le constitue et collecter des données. Les 106 mètres parcourus lors des deux premiers jours lunaires (ce qui correspond approximativement à deux mois terrestres) ont ensuite été analysés.

Cette analyse a permis de détecter une couche de terre fine d’environ 12 mètres d’épaisseur située au plus près de la surface. «C’est comme être sur du sable très propre. C’est comme si vous étiez sur la plage», a déclaré à Ouest-France Elena Pettinelli, coauteure de l’étude.

En dessous d’elle se trouve une autre couche d’environ 12 mètres de profondeur qui contient des matériaux plus grossiers, incrustés de roche. Puis encore une autre, entre 24 et 40 mètres, mélange des matériaux gros et fins.

Un bombardement de météorites?

Les scientifiques supposent que ces couches ont été créées par des matériaux éjectés lors d’impacts continus. Le fond du cratère Von Karman est couvert d’une couche lisse de lave refroidie provenant d’une activité volcanique ancienne. Elle est recouverte par des éjectas et a été battue à de nombreuses reprises. Ces éjectas ont sans doute été dispersés quand des corps célestes comme des météorites sont tombés sur la surface de la Lune.

La surface lisse se serait formée suite aux changements des températures extrêmes qu’a vécus la Lune, présument les chercheurs. Il s’agit désormais pour eux de comprendre pourquoi la face cachée de la Lune est plus accidentée que la face visible, qui est recouverte de roches volcaniques lisses.

Lire aussi:

Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
astronomie, Lune, Yutu 2, Chang'e-4
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook