Sci-tech
URL courte
216
S'abonner

Suite à une fuite de données de millions d’utilisateurs, russes et iraniens, Telegram a expliqué cet échec de confidentialité par le fait que les pirates se seraient servis de la fonction d'importation de contacts intégrée lors de l’enregistrement de l'utilisateur, informe le site Internet russe Kod Durov.

La messagerie Telegram a reconnu ce mercredi 24 juin qu’une violation de la confidentialité d'une partie de ses utilisateurs avait eu lieu cette semaine. Auparavant, une base de données était disponible sur Internet avec les pseudonymes et numéros de téléphone de plusieurs millions de personnes.

Le site Internet Kod Durov a vérifié certains comptes et a expliqué que 30% des téléphones de la base appartenaient à des Russes et le reste sont des données d’utilisateurs iraniens de Telegram. Le fichier de données pesait environ 900 mégaoctets et contenait 40 millions de personnes.

Selon l’entreprise, les fuites de données de ce genre, où le numéro de téléphone et les informations personnelles de l’utilisateur sont rendus publics, sont possibles suite à l’utilisation à des fins abusives de la fonction d'importation de contacts intégrée lors de l’enregistrement de l'utilisateur.

Les données ne sont plus actuelles?

En outre, Telegram a assuré qu'au moins 60% de la base qui a été rendue publique n'étaient plus valables, car les données sont obsolètes.

«Plus de 84% des données sont collectées avant la mi-2019. La plupart des comptes de cette base, au moins 60%, contient des données qui ne sont plus actuelles», a indiqué l’entreprise.

Comment procéder pour protéger les données?

La messagerie a également expliqué que les utilisateurs pouvaient se servir de l'option «Qui peut me trouver par mon numéro».

Cette configuration permet de masquer complètement le lien entre votre compte et votre numéro de téléphone.

Lire aussi:

L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
Internet, Telegram, données, hackers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook