Sci-tech
URL courte
8291
S'abonner

L’épice parfumée pourrait aider à contrôler la glycémie chez les personnes pré-diabétiques et ralentir la progression vers un diabète à part entière.

Une nouvelle étude réalisée par une équipe internationale de chercheurs et soutenue par le ministère sud-coréen de la Santé et du Bien-être social révèle que la cannelle est bonne pour la santé notamment en cas de pré-diabète. Ses résultats sont publiés dans le Journal of the Endocrine Society.

Les scientifiques ont étudié les effets de la supplémentation en cannelle chez 51 personnes atteintes de pré-diabète. Les participants ont reçu une capsule de cannelle de 500 mg ou un placebo trois fois par jour pendant 12 semaines. Les résultats ont établi que le supplément de cannelle réduisait un taux de glucose anormal à jeun et améliorait la réaction du corps à un repas contenant des glucides.

«Notre étude de 12 semaines a montré les effets bénéfiques de l'ajout de cannelle à l'alimentation pour maintenir un taux de glycémie stable chez les participants à l’expérience atteints de pré-diabète», a déclaré l'un des auteurs de l'étude, Giulio Romeo, du Joslin Diabetes Center de Boston.

Il a indiqué que ces résultats encourageaient à poursuivre les études pour déterminer si la cannelle pouvait réduire le risque de développer un diabète de type 2 au fil du temps.

La cannelle a été bien tolérée et n'a pas été associée à des effets secondaires ou événements indésirables spécifiques.

Le pré-diabète

Selon la Fédération française des diabétiques, le pré-diabète est un trouble glycémique lors duquel la glycémie à jeun se situe entre 1,10 g/L et 1,25 g/L, alors qu’une glycémie normale est inférieure à 1,10 g/L. Il signale un haut risque de diabète de type 2 ultérieur, indique-t-elle.

Des millions de personnes dans le monde souffrent de pré-diabète, lequel survient lorsque la glycémie est plus élevée que la normale et conduit souvent au diabète de type 2. Dans ce contexte, il est très important d’identifier les stratégies qui entravent la progression de la maladie.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
chercheurs, étude, diabète
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook