Sci-tech
URL courte
13453
S'abonner

L'une des plus grandes espèces d'arbres de la planète, le séquoia, pourrait s'adapter au climat de l'Europe, selon une étude de chercheurs internationaux. Ils ont mené une expérience pour le cultiver en dehors de sa zone de croissance naturelle. 

Une équipe internationale de scientifiques a testé la possibilité pour l'un des plus anciens arbres de la planète, le séquoia, de s'adapter aux conditions climatiques de l'Europe occidentale moderne. Comme l'ont indiqué ces chercheurs dans la revue Springer Nature, le choix de cet arbre s'explique par ses propriétés uniques: il pousse rapidement, son bois ne se prête pas à la pourriture et l'écorce ne brûle pratiquement pas. 

Ils ont indiqué que le séquoia est prometteur pour l’industrie forestière mais qu’il est thermophile et que cette particularité a empêché, jusqu’à présent, sa plantations en dehors de la côte pacifique des États-Unis, sa zone de croissance naturelle.

Le développement de l’expérience

Pour tester la possibilité d'adapter le séquoia à des conditions d'habitat plus difficiles, les scientifiques l’ont cultivé dans des chambres climatiques de laboratoire simulant la température, l'éclairement et l'humidité qui règnent en hiver dans certaines régions d'Allemagne.

Selon Konstantin Kroutovski, professeur de l'Université de Göttingen et chef du laboratoire de Génomique forestière de l'Université fédérale de Sibérie, de plus en plus de régions en Europe et peut-être même de Russie peuvent devenir adaptées à la culture du séquoia en raison du réchauffement climatique, surtout si les chercheurs parviennent à sélectionner des clones résistants au gel.

«Les séquoias sont des fossiles vivants qui occupaient un vaste territoire des dizaines de millions années avant les dinosaures. C'est l'un des organismes les plus grands, les plus hauts et les plus longévifs sur notre planète», a-t-il souligné.

Lire aussi:

Combats sanglants dans l’Himalaya: «l’armée indienne ne fait vraiment pas le poids face à l’armée chinoise»
Ces 11 pays qui n’ont toujours pas de cas déclarés de coronavirus depuis le début de la pandémie
L’Allemagne installera des soldats en France, Paris parle de «révolution»
Tags:
climat, expérience, Europe, arbres, étude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook