Sci-tech
URL courte
Par
0 102
S'abonner

Suite à une étude faite par l’agence d’analyse russe TelecomDaily, dans le top 20 des applications qui recueillent le plus de données sur leurs utilisateurs figurent les réseaux sociaux Facebook et VKontakte (analogue russe de Facebook) ainsi qu'Aliexpress, TikTok et Instagram.

Une étude effectuée par l'agence TelecomDaily et visant à étudier quelles applications largement utilisées en Russie recueillent le plus d'informations sur les utilisateurs a placé en tête les réseaux sociaux aussi russes qu'étrangers. Ainsi, c'est l'analogue de Facebook russe qui arrive en tête avec 83,3%, quant à la plateforme de Mark Zuckerberg, elle arrive quatrième avec 56,7%.

Ensuite viennent des applications bancaires, mais aussi celles d’achat, de livraison de produits et de taxis. Ainsi Tiktok, Aliexpress et Uber, mais aussi Pinterest figurent dans ce top 20 avec un taux de 40%.

Pour l'étude, les 100 meilleures applications mobiles pour Android et iOs ont été sélectionnées sur la base des propres données de TelecomDaily sur le nombre de téléchargements. Chaque application a été testée par rapport à 30 paramètres de données collectées, où la collecte des 30 données a été indiquée à 100%. L'estimation était produite suite à l'installation des applications sur les smartphones, l’enregistrement et l’analyse de leur politique de confidentialité.

Les analystes ont vérifié si les applications stockaient les noms, prénoms, adresses électroniques et numéros de téléphone portable, des données sur l'état matrimonial, l'éducation et le travail, d'autres paramètres, ainsi que les informations qu'ils collectaient sur le téléphone des utilisateurs.

«Le fait que les applications collectent les données des utilisateurs n'est pas un secret: lorsque nous installons un programme sur un smartphone, nous acceptons la politique de confidentialité et accordons à l'application les autorisations d'accès à l'appareil. Mais la manière dont ces données sont stockées et leur sécurité est un problème distinct. Les entreprises échangent de grandes quantités de données impersonnelles sur les utilisateurs afin d'analyser les comportements», précise le directeur général de TelecomDaily Denis Kouskov.

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
application, surveillance, données, Facebook
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook