Sci-tech
URL courte
Par
1286
S'abonner

Des trésors ont été découverts par des archéologues dans une des chambres funéraires d’une sépulture féminine mise au jour en République tchèque, relate HeritageDaily. L’un des enterrements n’a pas été pillé et a gardé ses secrets.

Les archéologues qui ont mené des fouilles d’une tombe dans le village tchèque de Sendrazice ont découvert un enterrement féminin du Ve siècle qui n’a pas été touché par des maraudeurs ou voleurs et gardait encore ses trésors, relate HeritageDaily.

En réalité, cette sépulture a été découverte en 2019 mais les archéologues ont préféré garder en secret leur trouvaille afin de la protéger des voleurs de tombes.

Les trésors mis au jour

Les scientifiques ont trouvé les restes de cinq personnes âgées de 16 à 55 ans. Leurs tombes ont été pillées dans l'Antiquité.

Toutefois, une chambre funéraire est restée intacte. Elle contenait les restes d'une femme dont l’âge est estimé à entre 35 et 50 ans.

À l'intérieur de la chambre, les archéologues ont découvert une riche collection d'inventaires funéraires, dont quatre boucles d'or et d'argent, incrustées de pierres semi-précieuses, un couvre-chef décoré d'or, des perles de verre, un couteau en fer, une crête d'os, une coque d'œuf, de grands morceaux de tissu et de peau, ainsi qu'une jarre en céramique.

Dans les tombes pillées, il restait encore quelques objets, dont une épée courte, des couteaux, des perles de verre et d'ambre, des pièces de ceintures métalliques, des peignes en bois de cerf et des pièces décoratives de chaussures.

Les artefacts sont actuellement étudiés par des scientifiques de République tchèque et d'Allemagne.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
Tags:
trésor, République tchèque, sépulture, archéologie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook