Sci-tech
URL courte
Par
0 181
S'abonner

Des agglomérations de bâtisseurs supposés des kourganes, aussi appelés «tombeaux polonais», ont été découverts par des archéologues qui n’ont pas eu recours aux fouilles, mais ont utilisé des drones et fait des recherches géochimiques et géophysiques sur le terrain afin de mener leurs recherches.

Des archéologues polonais ont découvert des colonies anciennes d'éventuels constructeurs de kourganes dans la région historique de Kuyavia, qui sont également connus sous le nom de «tombeaux polonais», fait savoir l’Agence polonaise de presse (PAP).

Ces constructions mégalithiques sous forme de trapèze étiré sont apparues entre 3000 et 2200 avant J.-C. dans l'est de Kuyavia, ainsi qu'en Allemagne, dans la Poméranie occidentale.

La complexité des installations montre que leurs constructeurs étaient des architectes expérimentés pour leur époque. Par exemple, ils savaient utiliser les dispositifs de levier et connaissaient les bases de l'astronomie, car les tombes étaient orientées vers les étoiles. Ils étaient aussi d'excellents gestionnaires qui savaient bien organiser le travail de grands groupes de bâtisseurs.

Dans une nouvelle étude, les archéologues ont utilisé des drones, des photos aériennes ainsi qu’ont fait des recherches géochimiques et géophysiques sur le terrain pour mettre en lumière les secrets cachés de l’Histoire. Sans avoir recours à des fouilles, ils ont pu découvrir non seulement des maisons individuelles mais aussi des agglomérations entières d’éventuels constructeurs de «tombeaux polonais», selon le média.

Des agglomérations autour des kourganes

Les villages ont été construits quand les kourganes étaient petits. Dans chaque village habitaient jusqu'à 10 familles. Un village occupait une superficie comprise entre un et 1,5 hectare. Ainsi, un kourgane servait de centre à chaque village, et ils se sont regroupés dans plusieurs agglomérations par la suite.

Les archéologues ont effectué des fouilles près de l'une de ces colonies et ont découvert de nombreux os d'animaux, notamment de vaches, de cochons, de moutons et de chèvres. Cela a montré que les habitants des villages se livraient essentiellement à l'élevage et non à l'agriculture, comme les chercheurs le croyaient auparavant.

Les kourganes de Kuyavia étaient le lieu d'enfouissement de l'élite, mais les tombes des gens ordinaires n'ont toujours pas été découvertes, précisent les archéologues. Les scientifiques ont l'intention de les retrouver.

Lire aussi:

Genou à terre des joueurs de l’équipe de France: «Un signe de soumission idéologique»
Les États-Unis vont-ils utiliser la mer Noire comme prochaine zone de conflit contre la Russie?
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
Pologne, archéologie, histoire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook