Sci-tech
URL courte
Par
0 125
S'abonner

Un sceau datant de l’époque du Premier Temple a été retrouvé par des archéologues dans la Cité de David à Jérusalem. L’objet porte les noms d’une femme et de son père.

Lors de fouilles réalisées dans la zone la plus ancienne de Jérusalem, dite la Cité de David, un sceau vieux de près de 2.600 ans a été mis au jour, fait savoir l’Autorité des antiquités d’Israël.

L’objet portant le nom d’Elihana bat Gael avait été retrouvé il y a certain temps, mais voilà que les chercheurs ont achevé l’analyse de la découverte et présenté leurs conclusions. Selon eux, la détentrice du sceau avait un statut «qui l’habilitait à gérer des affaires et à posséder des biens».

Une découverte rare

De tels sceaux étaient à l’époque souvent incorporés dans des bagues. Haggai Misgav de l’Université hébraïque de Jérusalem souligne que des sceaux ayant appartenu à des femmes ne sont découverts que très rarement par les archéologues. La plupart des «sceaux féminins» portent les noms de la détentrice et de son père, ce qui est le cas de l’objet en question.

«Il semble qu’Elihana ait conservé son droit de possession personnelle ainsi que son indépendance financière même après son mariage, et c’est pourquoi le nom de son père a été maintenu», explique le scientifique.

Lire aussi:

«Colère», «dégoût», «honte»: pourquoi tant de haine envers Emmanuel Macron?
La République tchèque expulse près de 70 employés de l’ambassade russe, Moscou promet une réponse
Les concepteurs du Spoutnik V «étonnés» par le silence des médias sur les décès après injection du Pfizer
Tags:
Autorité des antiquités d'Israël, archéologie, Israël, Jérusalem
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook