Sci-tech
URL courte
Par
2414113
S'abonner

En misant sur la propulsion nucléaire, des scientifiques russes planifient de futurs vols vers des planètes telles que Saturne, Jupiter ou Neptune. L'Institut russe de recherche spatiale a précisé qu’un appareil à moteur nucléaire pourrait traverser le Système solaire «beaucoup plus rapidement» que les sondes américaines Voyager.

Des scientifiques russes ont commencé à planifier des vols vers Jupiter, Saturne, Uranus ou Neptune d’appareil à moteurs spatiaux nucléaires qui sont en cours de développement en Russie, a expliqué le directeur de recherche de l'Institut de recherche spatiale russe Lev Zelenyï.

«Nous avons même commencé à rêver d'aller vers les planètes géantes», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse tenue à Moscou ce mercredi 7 avril à l’occasion de la Journée des cosmonautes du 12 avril.

Il a détaillé qu’un appareil avec un moteur ordinaire prendra beaucoup de temps pour y arriver. Toutefois, grâce aux technologies modernes, un engin à propulsion nucléaire pourrait voyager plus vite. Lev Zelenyï a précisé qu'il s'agissait d'un appareil automatique qui pourrait faire le tour du Système solaire non pas en 40 ans, comme l'a fait la sonde américaine Voyager, mais «beaucoup plus rapidement».

Un projet est déjà en cours

Il ne s’agit de la première fois que des chercheurs russes se plongent dans l’élaboration de projets qui pourraient mener à des voyages spatiaux à longue distance.

Dans le cadre d’un contrat de 4,17 milliards de roubles (47 millions d’euros) signé le 10 décembre 2020 par le groupe spatial russe Roscosmos, le bureau d’études Arsenal de Saint-Pétersbourg réalisera un avant-projet de conception d’un remorqueur spatial nucléaire baptisé Nuklon. Les travaux sur l’avant-projet doivent se terminer le 28 juillet 2024. Par la suite, il est prévu de lancer les appareils du système Nuklon depuis le cosmodrome Vostotchny, situé non loin de la frontière avec la Chine.

Alors que la Russie travaille sur un module de transport doté d’un réacteur nucléaire depuis 2010, ce n’est qu’en 2019 qu’elle a présenté une maquette du remorqueur qui est destiné à effectuer des vols à destination de la Lune, de Jupiter et de Vénus. Alors les visiteurs du forum Armée 2020 ont pu découvrir une présentation 3D du fonctionnement du remorqueur dans l’espace. Selon le premier directeur général adjoint de Roscosmos, Youri Ourlitchitch, un remorqueur nucléaire russe devrait être testé en orbite en 2030.

En outre, l'Institut de recherche spatiale a précisé qu'en 2021 les scientifiques travailleront sur un lanceur spatial super lourd et un remorqueur nucléaire.

Lire aussi:

Washington découvre un «nouveau théâtre de conflit» avec la Russie
Visite du «marché du Ramadan» après le couvre-feu, le maire de Vaulx-en-Velin crée la polémique
«Mon fils m'a demandé si le prénom de Pierre existait vraiment»: une femme voilée interpelle Macron – vidéo
Tags:
nucléaire, Russie, vaisseau spatial, espace
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook