Société
URL courte
0 70
S'abonner

Les Philippines mettent à vendre les bijoux somptueux de la veuve du dictateur Ferdinand Marcos.

Le gouvernement des Philippines a approuvé l'exposition publique et la vente aux enchères de la collection de bijoux qui auparavant appartenait à la veuve de l'ancien président de l'archipel Ferdinand Marcos, rapporte le Guardian.

D'après les experts internationaux, la valeur des bijoux d'Imelda Marcos est d'environ 18 millions d'euros. Les joyaux ont été confisqués lors de la Révolution du pouvoir populaire, quand la famille du dictateur a fui à Hawaï. La collection de bijoux, longtemps cachée aux regards, avait été saisie en trois fois.

Parmi les lots, on trouve un diamant de 25 carats de taille "barrique", estimé à pas moins de 5 millions d'euros, un diadème de diamants Cartier, dont le prix dépasse de beaucoup les évaluations précédentes de 27-45 mille euros.

Andrew de Castro de la Commission présidentielle sur la bonne gouvernance, créée après la démission de Marcos, a déclaré que la vente aux enchères aurait lieu au plus tard vers la fin du mois de juin, avant la fin du mandat présidentiel de Benigno Aquino III. Les pouvoirs de la Commission expirent en même temps.

La semaine dernière, le Conseil de privatisation au sein du ministère de Finances a approuvé la vente des bijoux. Mais la propriété de certains des bijoux confisqués au palais présidentiel après la fuite de la famille éminente, est toujours contestée en justice. Le reste des bijoux a été retenu à l'aéroport de Ninoy Aquino, aux Philippines, et à Hawaï.

Une équipe de journalistes près de Walbrzych
© REUTERS / Kacper Pempel

La chute du régime de Ferdinand Marcos a eu lieu en 1986, après la Révolution du pouvoir populaire et les élections présidentielle anticipées. Mais sa rivale, Corazon Cojuangco, a appelé à manifester, ce qui a mené au coup d'Etat militaire et à la fuite du président à Hawaï.

En 1987, la Commission présidentielle sur la bonne gouvernance a engagé des poursuites afin d'obtenir les réparations pour Marcos, son épouse Imelda Marcos et une centaine de personnes de leur entourage.

 

Lire aussi:

L’anneau de Jeanne d’Arc mis en vente en Grande-Bretagne
Nicolas Cage obligé de rendre un crâne de dinosaure acheté aux enchères
La lettre de Darwin répudiant la Bible aux enchères
Des objets liés à la Guerre des étoiles mis aux enchères
Tags:
Hawaï, Philippines, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook