Société
URL courte
331326
S'abonner

Les habitants du camp de migrants à la frontière entre la Grèce et la Macédoine expriment leur solidarité avec les victimes des attentats perpétrés dans la capitale belge.

L'agence de presse Reuters a publié une photo d'un jeune migrant du camp de réfugiés d'Idomeni, en Grèce, qui tient au-dessus de sa tête une pancarte disant: "Sorry for Brussels" ("Désolé pour Bruxelles").

​La photo a été prise ce matin, après les trois explosions enregistrées à Bruxelles. Deux attentats ont frappé l'aéroport de Zaventem et un autre la station de métro de Maelbeek. Le bilan provisoire se monte à au moins 34 morts et au moins 94 blessés.

La tragédie a provoqué de vives réactions dans le monde. Hommes politiques et simples internautes se sont unis pour exprimer leur indignation et leur compassion à l'égard les victimes de l'attaque et de leurs proches.

François Hollande a notamment estimé qu'"à travers les attentats de Bruxelles, c'est toute l'Europe qui est frappée". Le président russe Vladimir Poutine, quant à lui, a vivement condamné un "crime barbare" et a assuré les Belges de sa solidarité dans ce moment difficile.

 

Lire aussi:

Attentats de Bruxelles: Poutine dénonce un "crime barbare"
Attentats à Bruxelles: sécurité renforcée dans les aéroports européens
Explosions à Bruxelles: les internautes sous le choc
Tags:
migrants, attentat, Bruxelles, Grèce, Belgique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook