Société
URL courte
409
S'abonner

Facebook a élaboré le programme d'intelligence artificielle DeepText. Les concepteurs du logiciel affirment qu'il peut comprendre ce que les gens postent sur le Web presque aussi précisément qu'un homme. En plus, l'application est capable de le faire plusieurs milliers de fois par seconde en utilisant une vingtaine de langues.

Aujourd'hui, le réseau social a publié un communiqué de presse dans lequel les concepteurs du logiciel expliquent comment DeepText fonctionne. La nouvelle application est conçue pour que Facebook puisse comprendre n'importe quelle information publiée sur le site.

Le réseau social vise à utiliser le programme pour faire de meilleures recommandations à propos des publications et des services disponibles sur Facebook. De plus, DeepText pourrait être utilisé contre les spams ou le harcèlement. 

Néanmoins, ce n'est encore qu'un projet. Pour le moment, DeepText ne comprend que le contexte d'une publication, soit le thème principal ou l'intention générale d'un message. Le logiciel est actuellement utilisé par l'application de messagerie Facebook Messenger. Il doit comprendre quand quelqu'un demande un taxi pour que le réseau social puisse lui en appeler un.

DeepText est aussi utilisé pour identifier les personnes qui vendent des choses sur Facebook. Cette fonction permettra au site de recommander à un utilisateur ses outils pour promouvoir leur commerce. C'est un début assez modeste, mais il est aisé d'imaginer que la performance du logiciel continuera de s'améliorer dès qu'il apprendra à identifier d'autres requêtes.

Dans un avenir proche, Facebook espère exploiter DeepText afin de mieux déterminer les individus, les endroits et les événements mentionnés dans des publications pour faire des recommandations encore plus personnalisées.

Lire aussi:

Les réactions sur Facebook, nouvelle intrusion dans votre vie privée!
Facebook rejette les accusations de censure et publie ses règles internes
Facebook accusé de parti pris politique
Facebook a dépensé plus de 12 M USD pour la protection de son PDG
Tags:
intelligence artificielle, Facebook, Inc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook