Ecoutez Radio Sputnik
    légumes

    Les parents végétaliens "radicaux" bientôt emprisonnés?

    © Fotolia/ Kreus
    Société
    URL courte
    672377

    Les parents qui imposent un régime végétalien à leurs enfants pourraient aller en prison, selon un nouveau projet de loi italien.

    Elvira Savino, du parti de centre-droit Forza Italia, a proposé une loi en vertu de laquelle les parents qui imposent aux enfants âgés de 16 ans et moins un "régime alimentaire manquant des éléments essentiels pour une croissance saine" risquent être condamnés à une peine de prison allant jusqu'à deux ans.

    La députée explique que, ces dernières années, la croyance que les régimes végétariens et végétaliens apportent des avantages a été répandue en Italie et les adultes choisissent ce type de régime.

    Ainsi, selon Mme Savino, les mineurs doivent être protégés contre les parents "radicaux" qui veulent imposer à leurs enfants un régime restrictif qui manque "des éléments essentiels pour un bon développement physique et cognitif".

    D'après la parlementaire, à cause des régimes végétaliens, les enfants manquent potentiellement de fer, de zinc et de vitamine B12, ce qui peut entraîner des problèmes neurologiques et de l'anémie, rapporte le journal italien La Repubblica.

    La députée souligne que le but de la loi Savino est de "stigmatiser les comportements négligents des parents qui mettent en péril des mineurs".
    Selon la nouvelle loi, les parents risqueront un an de prison pour une infraction de base.

    Cependant, la peine pourra aller jusqu'à deux ans et demi si l'infraction conduit à une maladie chez l'enfant.

    Si ce dernier meurt, son parent pourra être condamné à un maximum de six ans de réclusion.

    En outre, tout parent imposant un régime végétalien à son enfant âgé de trois ans ou moins s'exposera à au moins deux ans de prison.

    Lire aussi:

    Il donnait de la viande en cachette à des végétariens naïfs...
    De combien d’années la viande écourte-t-elle la vie?
    Tags:
    végétalien, végétariens, parents, prison, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik