Société
URL courte
8312
S'abonner

Le président philippin Rodrigo Duterte a promis de s'occuper personnellement du groupe extrémiste Daech en… dévorant ses terroristes vivants.

Lors du sommet régional au Laos, Rodrigo Duterte, connu pour ne pas avoir la langue dans sa poche, a promis d'en finir avec le groupe extrémiste Daech en dévorant ses terroristes "vivants".

"Ils vont payer. Quand sonnera l'heure, je vous mangerai devant tout le monde. J'ouvrirai votre corps. Donnez-moi juste du vinaigre et du sel et je vous dévorerai. Je ne plaisante pas."

Cette déclaration a été faite après qu'une explosion s'est produite dans un marché de nuit de la ville philippine de Davao, la semaine dernière. Suite à l'attentat terroriste, 14 personnes sont mortes et 68 ont été blessées. Le gouvernement a attribué la responsabilité de l'attentat à l'organisation islamiste Abou Sayyaf, qui a prêté allégeance au groupe Etat islamique en 2014, selon l'AFP.

Le 5 septembre, au cours d'une conférence de presse précédant son départ pour le sommet de l'Asean (Association des nations d'Asie du Sud-Est) au Laos, le président philippin a traité le président américain de "fils de pute".

Plus tard, le gouvernement philippin a publié un communiqué de presse où le président Duterte exprimait ses regrets, expliquant que ce commentaire virulent avait été proféré en réponse aux leçons de morale faites précédemment par M.Obama concernant des exécutions extrajudiciaires.

Lire aussi:

L'armée turque essuie ses premières pertes face à Daech en Syrie
Rhétorique populiste vs propagande de Daech: bonnet blanc…
Daech avait planifié des attentats dans trois pays européens en plus de la France
Du SWAT à Daech, l'histoire d'un colonel tadjik qui a basculé
Tags:
Rodrigo Duterte, Philippines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik