Ecoutez Radio Sputnik
    Un musulman pakistanais lisant le Coran (photo d'archives)

    Et si le Coran était un plagiat de la Bible?

    © REUTERS/ Mohsin Raza
    Société
    URL courte
    444140349236

    Le Coran a-t-il emprunté de grosses parties à la Bible ou les deux livres sacrés ont-ils été écrits à partir d'une même source? Un commentateur d'Agoravox se demande pourquoi la question du plagiat n'a jamais été soulevée et initie une enquête pour analyser les coïncidences dans les écrits divins.

    Ayant remarqué des coïncidences dans les textes sacrés du Coran et de la Bible, un auteur d'Agoravox s'est lancé dans une investigation religieuse. Les conclusions qui ont été tirées ont pourtant soulevé encore plus de questions, le poussant même à se demander si le Coran était copié des écrits bibliques.

    Première ressemblance: le Coran mentionne le nom du prophète de l'islam Mahomet autant de fois que le nom du personnage biblique David.

    Un autre chiffre qui étonne, c'est le nombre de mentions de personnages bibliques dans le Coran: 500 mentions. Précisément, le prophète Moïse jouit de 174 mentions, Abraham, à qui a parlé le Dieu de l'histoire biblique, en obtient 83. Le héros du Déluge Noé est cité 49 fois et est le seul personnage dont le Coran précise également l'âge à sa mort, 950 ans, à l'instar de la Bible. Joseph et Marie, parents de Jésus, sont mentionnés 44 et 42 fois respectivement. Ce dernier étant quant à lui cité 29 fois.

    Concernant d'autres personnages, le premier être humain, Adam, est cité 26 fois, le roi Salomon 25 fois, Aaron 22 et Jacob 20. On trouve également 17 mentions d'Isaac, 12 d'Ismaël et trois de Goliath…

    … et ainsi de suite, les personnages bibliques s'avèrent interchangeables dans les textes, verset après verset. De plus, en toute logique, les personnages ont besoin d'être contextualisés dans leurs environnements. Ainsi, des lieux bibliques tels que le jardin d'Éden est cité par le Coran 11 fois.

    Troisièmement, les écrits du Coran ne réfutent pas les grands événements bibliques tels que: la création du Monde et de l'Homme, le Déluge, le buisson ardent dans le Sinaï, le passage de la mer Rouge et le Veau d'or.

    La citation des sources dans le Coran étonne aussi: la Torah (Ancien Testament) est citée 19 fois, les Évangiles (Nouveau Testament) ont de leur côté mérité12 mentions. L'auteur de l'article présente une phrase illustrative en guise d'exemple:

    «Il a fait descendre sur toi le Livre en toute Vérité, déclarant véridique ce qui était venu avant lui, et Il a fait descendre la Torah et l'Évangile.» (Sourate 3-3)

    Il est possible que quelques autres cas similaires aient échappé à l'auteur de l'enquête. Somme toute, pour lui, il ne s'agit pas de simples coïncidences. À cet égard, le commentateur d'Agoravox se demande pourquoi personne n'a jamais aperçu cette ressemblance frappante, ni pourquoi le Vatican n'a jamais évoqué le problème d'un probable plagiat.

    Lire aussi:

    Radicalisation dans les lycées en France: le CNRS tire la sonnette d’alarme
    Les talibans lancent un magazine pour les apprenties femmes djihadistes
    «Le Petit Prince», ouvrage le plus traduit au monde après la Bible et le Coran
    Menace salafiste en Europe: «Je crains pour la société»
    Ce petit village iranien où l'on connaît le Coran par cœur
    Tags:
    enquête journalistique, ressemblance, La Bible, Coran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik