Ecoutez Radio Sputnik
    Prague: des chauffeurs de taxi bloquent les rues en signe de protestation contre Uber

    Prague: des chauffeurs de taxi bloquent les rues en signe de protestation contre Uber

    © Sputnik . Алексей Даничев
    Société
    URL courte
    2131

    Plus de mille chauffeurs de taxi ont bloqué le centre de Prague et l’aéroport international pour protester contre la présence d’Uber en République Tchèque. Selon leur syndicat, les autorités de la capitale et le gouvernement tchèque sont prêts au dialogue.

    Environ 1.200 chauffeurs de taxi ont pris part aux protestations contre la compagnie Uber le 2 octobre à Prague. Un premier groupe a organisé une opération escargot sur la route menant à l'aéroport international de Prague-Václav-Havel. Un second groupe a paralysé le centre de la capitale tchèque, a raconté aux journalistes David Bednarz, porte-parole de l'Union des chauffeurs de taxi tchèques.

    Cette organisation professionnelle réclame depuis longtemps au gouvernement de prendre des mesures contre l'activité du service Uber dont les représentants travaillent sans enregistrer leurs automobiles comme taxis et sans licence ni taximètres. Tout cela les place dans une situation avantageuse par rapport aux chauffeurs professionnels. Il y a cinq mille chauffeurs de taxi et deux mille chauffeurs d'Uber enregistrés à Prague, maintenant.

    «Notre protestation n'est pas limitée dans le temps. Nous donnerons des informations complémentaires sur la date et les modalités de sa poursuite. Parallèlement, on négociera avec les autorités de ville», a déclaré M.Bednarz, ajoutant que les chauffeurs ont été soutenus par leurs collègues de Brno où l'activité d'Uber a déjà été interdite par le tribunal.

    Lundi, des représentants de l'Union des chauffeurs ont rencontré Adriana Krnáčová, maire de Prague, mais les parties n'ont pas trouvé de terrain d'entente. A la fin de cette semaine, un groupe spécialement constitué au sein du gouvernement abordera cette question.

    Tomáš Nehrjold, porte-parole du ministère tchèque des Transports, a annoncé la préparation d'amendements à la législation qui mettraient sur un pied d'égalité les taxis classiques et les services utilisant des technologies modernes.

    Uber Technologies Inc. est une entreprise internationale basée à San Francisco qui a créé application mobile pour chercher, appeler et payer un taxi ou des chauffeurs privés. Selon les médias, ses services sont accessibles dans plus de 600 villes.

    Lire aussi:

    L’ubérisation de l’économie survivra-t-elle à UBER ?
    Erdogan: «Uber, Muber», c'est «terminé» en Turquie!
    La vidéo de l'embardée d'un taxi dans le centre de Moscou mise en ligne
    Tags:
    conducteur, taxi, protestations, Uber, San Francisco, Prague, République tchèque
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik