Ecoutez Radio Sputnik
    Cambridge Analytica

    Cambridge Analytica dans le viseur d’une enquête du FBI

    © AFP 2018 Daniel LEAL-OLIVAS
    Société
    URL courte
    0 0 0

    L’usage illégal des données personnelles d’abonnés et de contacts d’abonnés de Facebook par Cambridge Analytica fait maintenant l’objet d’une enquête ouverte par le ministère américain de la Justice et le FBI, en plus de celles menées depuis avril par le procureurs généraux du Massachussetts et de New-York.

    Cambridge Analytica, qui est au cœur du scandale concernant la collecte et l'usage illégal des données personnelles d'abonnés de Facebook et de leurs contacts, est à présent visée par une enquête ouverte par le FBI et le ministère américain de la Justice. 

    Ces dernières semaines, les enquêteurs du FBI ont interrogé d'anciens employés de Cambridge Analytica. Plusieurs témoins potentiels ont également été entendus, selon The New York Times. L'enquête a principalement pour objet les transactions financières de la société britannique qui s'est récemment mise en faillite. C'est pour cette raison que les procureurs ont interrogé des représentants des banques qui ont travaillé avec Cambridge Analytica. Ils s'intéressent également à l'usage des données personnelles des utilisateurs de Facebook collectées par l'entreprise. Ils veulent notamment établir de quelle manière ces données auraient pu utiliser à d'autres fins que celles qui ont été révélées par les premières enquêtes déjà menées et dont de nombreux médias se sont fait écho.

    Auparavant, The New York Times avait révélé que Cambridge Analytica avait utilisé illégalement les données de 50 millions d'utilisateurs de Facebook pour évaluer les préférences politiques des électeurs et mieux cibler la campagne de l'élection présidentielle de l'actuel Président des États-Unis. Les données d'au moins 87 millions de profils d'utilisateurs de Facebook, principalement des résidents américains, auraient été partagées avec Cambridge Analytica, a annoncé le 4 avril Mike Schroepfer, directeur de la technologie (CTO) de Facebook. 

    Une nouvelle fuite de données personnelles a été relayée cette semaine par les médias. Les infos d'environ trois millions d'utilisateurs de Facebook qui ont participé à des tests psychologiques à l'aide de l'application myPersonnality ont été en accès libre pendant quatre ans, a révélé le magazine scientifique New Scientist qui a mené sa propre enquête à ce sujet.

    Lire aussi:

    La fuite massive de données Facebook aurait été provoquée par des tests psychologiques
    Facebook révèle combien de profils auraient été exploités par Cambridge Analytica
    Cambridge Analytica révèle les clauses de son contrat avec Facebook
    Tags:
    confidentialité des données, enquête, justice, scandale, données personnelles, ministère américain de la Justice, FBI, Facebook, Inc, Cambridge Analytica, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik