Ecoutez Radio Sputnik
    volcan

    Le supervolcan de Californie abrite des réserves catastrophiques de magma

    CC0 / Arcturian
    Société
    URL courte
    138
    S'abonner

    Le volume de magma stocké au-dessous du supervolcan de Long Valley, en Californie, est tellement important qu’il suffirait pour une éruption analogue à celle d’il y a 760.000 années, dont les résultats étaient catastrophiques. Or, les chercheurs appellent au calme.

    Le supervolcan de Long Valley, en Californie, abrite aujourd'hui environ 240 miles cubes (1.000 kilomètres cubes) de magma, révèle une étude publiée par la Société américaine de géologie (GSA) et citée par la revue Geology.

    Dormant à ce jour, le volcan était entré en éruption longue de six jours il y a environ 760.000 années crachant 140 miles cubes de magma (580 kilomètres cubes). Les cendres chaudes ont alors recouvert plus de 48 kilomètres de terre alors que des substances volcaniques ont été projetées jusqu'au Nebraska.

    Au cours des 40 dernières années, le soulèvement progressif du centre de la caldeira a suscité un intérêt considérable. Mais, jusqu'à cette dernière étude, la compréhension scientifique de ce qui se trouvait sous la surface était loin d'être complète.

    Ce nouveau rapport souligne toutefois qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter pour le moment. «Ce volume et une fraction de matière fondue relativement élevée ne garantissent aucunement que le magma puisse entrer en éruption», notent les chercheurs.

    Qui plus est, les géologues ont découvert qu'après l'éruption d'il y a 760.000 ans, une série de plus petites éruptions volcaniques s'est produite dans la caldeira à environ 200.000 ans d'intervalle.

    Il y a environ 100.000 ans, la plus récente de ces éruptions a formé les Molloth Knolls, des collines basses au nord de la ville de Mammoth Lakes. Compte tenu de ce fait, nous avons devant nous au moins 100.000 ans avant une nouvelle catastrophe.

    Tags:
    géologie, magma, volcan, États-Unis, Californie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik