Société
URL courte
12100
S'abonner

Après cinq mois de grève de la faim, le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, qui exige la libération de tous les Ukrainiens purgeant une peine de prison en Russie, a arrêté son action et commence à revenir à la vie normale.

Le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov a mis un terme à sa grève de la faim, a fait savoir vendredi Valery Maksimenko, directeur adjoint du Service pénitentiaire fédéral russe. Il l'avait entamée le 14 mai dernier pour exiger la remise en liberté tous les Ukrainiens purgeant une peine de prison en Russie.

«Oui, il a arrêté sa grève de la faim. Les meilleurs diététiciens de Moscou ont élaboré pour lui un régime spécial qui lui permettra de récupérer de sa grève de la faim», a-t-il indiqué à la presse ce vendredi, confirmant les informations diffusées précédemment par certains médias.

«Je remercie tous ceux qui ont participé [à cette affaire], tous les médecins (…) et les avocats qui lui ont expliqué qu'il fallait vivre, que la vie continuait. Ce sont nos médecins, nos spécialistes qui l'ont définitivement persuadé. Et il a choisi la vie», a dit M.Maksimenko.

Cependant, dans une interview au quotidien Novaya gazeta, M.Sentsov a déclaré s'apprêter à arrêter sa grève de la faim le samedi 6 octobre. Dans une déclaration communiquée par son avocat, le cinéaste présente néanmoins cet arrêt comme forcé.

Le cinéaste avait été arrêté en Crimée en 2014 et condamné en 2015 à 20 ans de réclusion en Russie pour avoir mis sur pied une organisation terroriste en Crimée.

Depuis le début de sa grève de la faim, la vie de M.Sentsov était maintenue par les médecins de la prison à l'aide de perfusions alimentaires.

Lire aussi:

Les États-Unis imposent de nouvelles sanctions à la Russie
«Les Américains ont déclenché une guerre commerciale non seulement contre la Chine, mais également contre l’Europe»
Von der Leyen à nouveau au centre d’un malaise diplomatique après une «insulte» au Président ukrainien
Assurance chômage: Élisabeth Borne reconnaît un «problème» dans le calcul des allocations
Tags:
grève de la faim, prison, justice, Oleg Sentsov, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook