Ecoutez Radio Sputnik
    une seringue

    Une jeune femme aurait été violée et tuée par le personnel d’un hôpital au Pakistan

    CC0 / Andres Rueda / Syringe with Red Liquid
    Société
    URL courte
    5324

    Une jeune femme s’est rendue dans un hôpital pakistanais pour se faire soigner mais n’en est pas ressortie vivante, rapporte la presse locale. Si le personnel de l’établissement médical a annoncé à ses proches que la victime était décédée suite à une réaction aux antibiotiques, l’autopsie aurait révélé des preuves de violences.

    Une jeune Pakistanaise aurait été violée et tuée par le personnel d'un hôpital dans le sud du Pakistan, rapporte la chaîne pakistanaise Geo News.

    Le drame s'est produit le 18 avril dans l'hôpital public du Sind, dans le district de Karachi. Asmat Junejo, 26 ans, s'est rendue dans l'établissement médical pour se faire soigner, précise la chaîne. Selon cette même source, la femme n'en est jamais ressortie vivante, violée et ensuite empoisonnée par un médecin avec trois autres membres du personnel paramédical.

    Selon le site malaisien Rakyatku, les médecins ont déclaré à la mère de la victime, venue pour la récupérer, qu'Asmat était décédée des suites d'une réaction aux antibiotiques. L'autopsie aurait pourtant révélé des preuves de violences sexuelles et de meurtre.

    Les proches de la victime ont réclamé justice en exigeant l'ouverture d'une enquête. Trois personnes, connues sous les noms de Shahzaib, Aamir et Wali Muhammad, ont été arrêtées en lien avec cette affaire, selon Geo News. Le quatrième suspect, le médecin de service, le docteur Ayaz, n'a pas été retrouvé.

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Donald Trump: la Marine US a abattu un drone iranien dans le détroit d'Ormuz
    Tags:
    médecine, viol, hôpital, Pakistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik