Ecoutez Radio Sputnik
    Disneyland

    Les souriants employés de Disneyland en proie à la misère

    © AFP 2019 Bertrand Guay
    Société
    URL courte
    174710

    Certains membres du personnel du parc d’attractions Disneyland, en Californie, font semblant d’être heureux et joyeux au travail, sans pourtant parvenir à boucler leurs fins de mois, affirme Yahoo News, citant Abigail Disney, descendante de Walt, alors que le PDG reçoit un salaire 1.000 fois plus élevé que celui d’un employé médian.

    Les employés médians de Disneyland touchent des salaires si bas qu’ils arrivent à peine à la fin du mois, a indiqué Abigail Disney, réalisatrice et petite-nièce de Walt Disney lors du talkshow «Par ses yeux» de la chaîne Roku et de Yahoo News.

    Devoir fouiller les poubelles

    La réalisatrice s’est entretenue avec beaucoup d’employés du parc d’attraction de la ville d’Anaheim en Californie, qui ont déploré leur manque d’argent. «Comment puis-je exprimer la joie et la chaleur tous les jours, alors que je cherche de la nourriture dans la poubelle du voisin en rentrant?», cite-t-elle.

    Lors de l’interview avec des journalistes, elle s’est ouvertement adressée au PDG de la société, Bob Iger, dont les revenus annuels dépassent de 1000 fois ceux d’un employé médian pour la même période.

    La descendante de Disney affirme avoir écrit un message à Bob Iger où elle le décrit comme un «excellent gestionnaire» et l’enjoint à rester dans l’histoire comme quelqu’un ayant fait de bonnes choses, parce qu’il a le pouvoir de les faire. Cependant, elle n’a pas eu de réponse, a précisé Yahoo News.

    Lutter contre le système

    Ce n’est pas la première fois qu’Abigail Disney rend public le salaire de Bob Iger. En avril, elle avait critiqué «l’indécence nue» du salaire de ce dernier dans un éditorial publié dans le Washington Post. En outre, elle a imploré les membres de House Financial Services Committee aux États-Unis pour qu’ils modifient le système permettant aux PDG d’exercer un pouvoir absolu au sein de leur entreprise.

    «Le système est le problème, et les personnes à l'intérieur de ce dernier qui sont parfaitement à l'aise avec le système représentent le problème», a déclaré Mme Disney dans le talkshow «Par ses yeux». «Je ne pense pas qu'aucun Président des États-Unis ait autant de pouvoir que certains PDG de ce pays», a-t-elle souligné.

    Lire aussi:

    La diplomatie polonaise assure avoir trouvé le moyen d’«effrayer la Russie»
    Un goéland avale un bébé requin vivant – vidéo
    La Chine prête à l’«option nucléaire» dans sa guerre commerciale avec les États-Unis
    Tags:
    Californie, PDG, misère, pauvreté, Walt Disney Company, Disneyland, Walt Disney
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik