Société
URL courte
0 41
S'abonner

Les données utilisées dans FaceApp, l’application capable de vieillir artificiellement une personne sur une photo, ne suffisent pas pour imaginer ce à quoi ressemblera une personne lorsqu’elle aura atteint le troisième âge, a expliqué le médecin gérontologue russe, Valeri Novosselov.

Dans une interview à la télévision russe, le gérontologue Valeri Novosselov a évalué l’application FaceApp qui permet de se vieillir sur une photo. Le spécialiste est convaincu qu’il n’est pas possible d’adapter le vieillissement de plusieurs personnes selon un seul modèle.

«Je définis très précisément l'âge des gens, à plus ou moins deux ans, même avec ma vision périphérique. Beaucoup plus précisément que ce programme [FaceApp, ndlr]. Apparemment, il n’a toujours pas d’algorithme normal, il y a très peu de données gériatriques. À part les photos, rien n’est utilisé», a expliqué Novosselov.

D’après le médecin, plusieurs facteurs influenceront notre apparence, dont le mode de vie qu’on pratique, les émotions qu’on éprouve, mais aussi la génétique et la quantité de repos tout au long de l’existence.

«Voici pourquoi ce programme n’est pas fiable à 100 %, il n’est juste qu’à 33% à peu près, je crois.»

Novosselov a précisé qu’il avait évalué cette application après avoir examiné de nombreuses photos de ses collègues retouchées par FaceApp.

La plus téléchargée sur Google Play

Développée par la société russe Wireless Lab et lancée en 2017, l’application FaceApp a connu un regain de popularité grâce à sa fonction de vieillissement des visages, poussant des célébrités et des internautes à publier des images sur lesquelles ils ont des rides et des cheveux blancs. L’application permet de télécharger une photo de l'utilisateur et de la modifier à l'aide de filtres, pour ajouter par exemple un sourire, pour se vieillir ou se rajeunir ou encore pour modifier son teint.

Actuellement, FaceApp est l’application gratuite la plus téléchargée sur Google Play.

Lire aussi:

Une personne de 70 ans environ décapitée à l'intérieur de la basilique Notre-Dame à Nice, selon Nice-Matin
Un million de Français sont actuellement porteurs du virus, estime Olivier Véran
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Tags:
gérontologie, vieillesse, application, FaceApp
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook