Société
URL courte
158
S'abonner

Une récente étude menée à l’Université du Michigan suggère que pour améliorer leur santé et leur longévité, de nombreuses personnes âgées ont besoin d’entraînements en résistance, selon Medicalxpress.

Des chercheurs de l’Université du Michigan ont conclu que les personnes âgées devraient s’entraîner en résistance pour améliorer leur santé et prolonger leur vie, relate Medicalxpress.

Vivre jusqu’à 100 ans?

«Lorsque vous interrogez des personnes pour savoir si elles veulent vivre jusqu'à 100 ans, rares sont celles qui répondent par un" oui "», signale Maren Fragala, auteur principale de l’étude.

Selon le docteur Mark Peterson, la raison tient à ce que beaucoup associent l’âge avancé au déclin physique et cognitif ainsi qu’à une mauvaise qualité de vie.

Vieillir en meilleure santé

Selon l’avis des chercheurs exposé dans le Journal of Strength and Conditioning Research, les entraînements en résistance menés sous la supervision d’un entraîneur expérimenté améliorent le fonctionnement des muscles, produisent un effet favorable sur le traitement des maladies chroniques et sont bénéfiques pour un vieillissement en meilleure santé.

«Le vieillissement, même en l'absence de maladie chronique, est associé à une variété de changements biologiques pouvant contribuer à la diminution de la masse musculaire, de la force et de la fonction des muscles squelettiques. De telles pertes diminuent la résilience physiologique et augmentent la vulnérabilité aux événements catastrophiques», a résumé Maren Fragala afin de faire valoir l’importance des exercices physiques pour les personnes âgées.

Lire aussi:

Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
À la suite d’une décision de justice, elle se retrouve contrainte de partager sa maison avec un squatteur
Le Premier ministre arménien réagit à la résolution du Sénat français sur le Haut-Karabakh
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
entraînements, vieillissement, Université du Michigan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook