Ecoutez Radio Sputnik
    sang

    Un policier abat une Afro-américaine à son domicile au Texas

    CC0 / MIH83 / sang
    Société
    URL courte
    23545
    S'abonner

    Des policiers texans ont répondu à un appel concernant une porte d'entrée ouverte. Arrivé sur place, l’un a «perçu une menace», a tiré et a tué la propriétaire des lieux, une Afro-américaine. L’agent est suspendu en attendant la fin de l’enquête.

    Le 12 octobre, des policiers ont répondu à un appel concernant la porte ouverte d’une résidence située à Fort Worth, au Texas, vers 2h30 du matin. Ils ont effectivement trouvé la porte d’entrée ouverte, a annoncé la police dans un communiqué.

    ​Lorsqu’ils ont fouillé le périmètre, l’un a remarqué une personne se tenant à l'intérieur, près d'une fenêtre. «Percevant une menace», il a dégainé son arme et a tiré, a déclaré la police.

    Les agents sont ensuite entrés dans la maison, ont localisé une femme blessée et ont commencé à lui administrer des soins médicaux d'urgence, relate le communiqué. Elle a pourtant été déclarée morte sur place.

    «Il n’y avait pas de dispute»

    La victime, une Afro-américaine de 28 ans, est décédée dans sa chambre, selon le bureau du médecin légiste du comté de Tarrant. Le département de police de Fort Worth n’a pas dévoilé le nom de l’agent, mais a révélé qu’il s’agissait d’un blanc et qu’il travaillait dans le département depuis avril 2018.

    Un voisin, cité par le New York Times, a déclaré qu’il avait appelé la police pour s’assurer que la jeune femme n’avait pas de problème. Il a dit aux forces de l’ordre que deux véhicules se trouvaient à proximité et que la porte de la maison était grande ouverte, ce qui était anormal. Il n'y avait toutefois «pas de violence domestique, pas de dispute, rien qui aurait dû les inquiéter quand ils sont venus avec des armes à feu au domicile de ma voisine», a-t-il déploré.

    L'agent en question a été suspendu dans l'attente des résultats de l’enquête, a annoncé le communiqué.

    Tags:
    police, Texas, États-Unis, Afro-américains
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik