Société
URL courte
41611
S'abonner

Une Lamborghini Miura de 1969 a été vendue pour 1,24 million de livres sterling, soit près de 1,4 million d’euros, aux enchères de la maison RM Sotheby's, étant l'un des derniers exemplaires à n'avoir pas été restauré.

La treizième édition de la vente de la maison RM Sotheby's a été notamment marquée par la présentation d'un modèle Lamborghini Miura P400 S de 1969 avec seulement 29.000 kilomètres au compteur.

La voiture de luxe a été proposée aux enchères pour la première fois et adjugé 1,24 million de livres sterling, soit près de 1,4 million d’euros, bien que l’estimation du prix s’était située au niveau de 800.000 livres (environ 926.000 euros).

Si le prix de vente final a largement dépassé ce chiffre, c’est parce que le véhicule est considéré comme l'un des derniers exemplaires de la Miura à n'avoir pas été restauré, a précisé la presse.

Découverte en Allemagne

En outre, la voiture n'a connu que deux propriétaires avant d'être vendue.

«La voiture que nous vendons à Londres est une opportunité qu'il serait très difficile de reproduire», avait déclaré, cité par The Sun, Maarten ten Holder, directeur de la maison pour la section dédiée à l’art de vivre comportant automobiles, montres et bijoux.

Le journal avait annoncé dès fin juillet la découverte de la Lamborghini, couverte d’une grosse couche de poussière, dans un garage du sud-ouest de l'Allemagne à la suite du décès de son propriétaire en 2015.

«Nous sommes confiants qu’elle [la voiture, ndlr] suscitera l’intérêt du monde entier», avait ajouté Maarten ten Holder.

La Miura a été produite de 1966 à 1973 au nombre de 764 exemplaires.

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Plus de 120 généraux américains accusent Biden d’avoir volé la victoire à Trump
Tags:
production, Londres, presse, estimations, ventes, prix, restauration, The Sun, Allemagne, découverte, automobile, Lamborghini, Sotheby's, vente aux enchères
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook