Ecoutez Radio Sputnik
    Bougie (image d'illustration)

    Elle frôle la mort: les conséquences d’avoir dormi avec une bougie parfumée allumée

    CC0 / Free-Photos
    Société
    URL courte
    0 61
    S'abonner

    Une Britannique a eu une triste expérience qui lui a appris qu’il ne fallait jamais laisser une bougie parfumée allumée pendant son sommeil. Après une sieste, elle a été prise en charge par des secouristes en détresse respiratoire.

    La Britannique Farrah Lorrel Fraser s’est réveillée en état de détresse respiratoire après avoir laissé une bougie parfumée allumée près d’elle pendant qu’elle faisait une sieste. Elle a lancé une alerte sur Facebook après cette mésaventure.

    Farrah, vivant dans les Midlands de l'Ouest, voulait faire une petite sieste avant de travailler dans la soirée mais s’est réveillée en crachant des flegmes de couleur noire.

    «Je me suis réveillée et on dirait que j’ai participé à une nouvelle activité paranormale: j’avais quelque chose de noir au-dessous de mon nez et je toussais des mucosités noires», a-t-elle raconté par la suite dans un message sur Facebook, alors que de la suie a été retrouvée dans ses poumons.

    Sans y prêter trop d’attention, la femme est allée au travail où elle a parlé aux services d’incendie. Il lui a été conseillé de se faire traiter par l’oxygénothérapie.

    «Une fois que les ambulanciers sont arrivés, ils ont vérifié ma poitrine et toutes mes statistiques. Ils m’ont dit que si j’avais dormi jusqu’à mon réveil à 21h00 (je me suis réveillé vers 19h30)… je ne serais probablement pas ici maintenant…», a poursuivi Farrah.

    En effet, la femme s’est réveillée à cause de son animal domestique Badger qui a interrompu son sommeil en gémissant derrière la porte. Aussi, Farrah s’est-elle félicitée que cela lui soit arrivé à elle «et non un enfant ou bébé».

    Par la suite, la femme a mis à jour son post, ajoutant qu’elle n’avait toujours pas reçu d’explication de la part du vendeur.

    Tags:
    respiration, santé, risques, bougie, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik