Société
URL courte
11628
S'abonner

Face à la demande croissante en période de Noël, un employé d’UPS en Grande-Bretagne n’a pas surmonté la charge de travail et est décédé d’une crise cardiaque. Il a livré 240 colis par jour pendant six semaines.

Un chauffeur de l’entreprise postale UPS aurait «travaillé à mort» en livrant jusqu'à 240 colis par jour, à raison de 12 heures, relatent plusieurs médias britanniques.

Le père de deux enfants âgé de 42 ans est décédé le 18 décembre des suites d’une crise cardiaque à Stanford-le-Hope, dans le comté de l'Essex.

Des amis de la victime ont affirmé que les chauffeurs, généralement chargés de déposer une centaine de colis, étaient exténués.

Il n’a jamais refusé de travailler plus

Les employés de la société livrent généralement quelque 100 colis par jour, mais en période de Noël ce chiffre a plus que doublé au cours des six dernières semaines.

Un ami a raconté au quotidien The Sun que l’homme était débordé. «C'était son problème. C'était le genre de gars qui ne refusait jamais de travail plus», confie son ami.

L’homme a laissé derrière lui sa femme de 40 ans, «folle de chagrin», ainsi que sa fille de huit ans et son fils de quatre ans.

«Nous sommes profondément attristés par la perte de notre collègue», a déclaré UPS dans un communiqué.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
Les USA et les alliés de l'Otan entameront leur retrait d'Afghanistan le 1er mai
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
crise cardiaque, colis, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook