Société
URL courte
3171
S'abonner

Les voitures qui circulaient la nuit de la Saint-Sylvestre sur cette route des États-Unis ont eu la mauvaise surprise de voir d’innombrables plantes sèches, des tumbleweeds, débouler sur la chaussée. Mais ce n’était que le début de ce qui a été baptisé Tumblegeddon.

Les virevoltants, connus également sous leur appellation anglaise tumbleweed, ces boules de tiges sèches faisant des pirouettes au gré du vent, ont littéralement envahi une route aux États-Unis, aux alentours de la ville de Richland, dans l’État de Washington.

Plusieurs voitures ont été entièrement recouvertes de ces plantes et se sont retrouvées piégées le soir du Nouvel An. À tel point que leurs conducteurs ont dû appeler à l’aide.

La route a été fermée, les amas de plantes ayant atteint par endroits 9 mètres de haut.

«Je travaille ici, dans le sud-est de l'État de Washington, depuis plus de 20 ans. Nous avons toujours connu des vents violents et des amas d’herbes sur la route, mais je n'ai jamais vu une telle accumulation auparavant», a déclaré à la presse un agent de la patrouille d’autoroutes de l’État de Washington, Chris Thorson.

Les autorités ont fermé un tronçon de plus de 30 kilomètres pour que les dépanneuses puissent dégager les véhicules enfouis sous les plantes sèches, un évènement d’ores et déjà baptisé Tumblegeddon.

Un réveillon pas comme les autres

L’agent Chris Thorson a raconté que qu’il avait commencé à recevoir dès le début de la soirée des appels à propos de virevoltants bloquant la route.

La visibilité était mauvaise et plusieurs véhicules ont ralenti avant de s’arrêter définitivement.

«Les herbes s’empilaient si vite qu’ils en ont été recouverts en l’espace de quelques minutes», a indiqué Chris Thorson.

Certaines personnes ont passé une partie de leur réveillon du Nouvel An engoncés dans les plantes sèches.

«Les gens étaient toujours coincés à minuit et klaxonnaient pour la nouvelle année de sous les mauvaises herbes», a déclaré Chris Thorson.

Plusieurs équipes du département des transports ont œuvré toute la nuit.

«Il a fallu 10 heures pour éliminer les virevoltants», a précisé l’agent de la patrouille.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Tags:
Nouvel An, route, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook