Société
URL courte
6129
S'abonner

Pour plateforme de leur action condamnant la consommation de produits d’origine animale, des activistes végans ont choisi un restaurant de Montréal. Longue d’une dizaine de minutes, l’action s’est déroulée sans heurt.

«Nous sommes ici aujourd’hui pour dénoncer la violence cruelle et injuste»: c’est avec cette phrase qu’une dizaine de militants végans du groupe Direct Action Everywhere sont entrés, samedi 11 janvier dernier, dans le restaurant Joe Beef de Montréal. Ils y ont réalisé une action dénonçant la consommation de produits d’origine animale. Une vidéo tournée sur les lieux a été postée par l’un des militants sur Facebook.

Scandant «ce n’est pas de la nourriture, c’est de la violence» et brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire «On veut la libération animale maintenant», les activistes ont tenu une action qui a duré une dizaine de minutes et s’est déroulée sans heurt.

Le copropriétaire des lieux, David McMillan, a expliqué à la presse que l’action avait, certes, surpris les clients, mais que l’établissement leur avait payé «une tournée de vin pétillant».

Il n’a en outre pas caché son étonnement face au fait que les militants aient justement choisi son établissement: «quand on sait qu’on travaille avec des producteurs québécois et qu’il y a des McDo partout»…

Comme le rappelle le Journal de Montréal, début décembre dernier, les militants de ce groupe s’étaient déjà introduits dans une ferme porcine voisine.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Tags:
restaurant, militants, Montréal, végans
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook