Société
URL courte
191
S'abonner

Des agents de bord ont révélé comment les passagers aériens peuvent s’assurer que tout va bien sur leur vol. Ces membres d’équipage ont indiqué qu’il est inutile de s’inquiéter des turbulences mais qu’il faut observer le comportement du personnel pour comprendre s’il se passe quelque chose d’anormal.

Il semble que le personnel de cabine soit formé pour cacher les urgences mineures afin de ne pas faire peur aux passagers à bord. Souvent, lors d’un vol, les passagers de l’avion ne sont pas informés des situations difficiles. Une hôtesse de l'air a expliqué au Daily Express comment deviner que quelque chose arrive.

L’agent de bord a expliqué au média qu'il existe diverses manières pour les voyageurs de savoir s'il y a un problème grave. Elle a expliqué qu’il est nécessaire d’observer le comportement des agents de bord, regarder comment ils agissent. Souvent, ce qui semble être un événement terrible pour les passagers ne les fait même pas tressaillir.

«Si vous voyez qu'ils font tranquillement leur travail, alors il n’y a pas de souci», poursuit l'hôtesse de l'air. «Ce ne sont pas des robots, donc si quelque chose ne va vraiment pas, vous les verrez paniquer», a-t-elle expliqué.

Les turbulences ne sont pas dangereuses

Un autre agent de bord a souligné que même en cas de fortes turbulences, le personnel n’était que rarement troublé. Parfois, ils sourient aux passagers spécifiquement pour les rassurer.

En outre, un pilote a également donné quelques conseils aux voyageurs terrifiés.

Patrick Smith a expliqué au Daily Express que les passagers n’avaient pas de quoi avoir peur en cas de turbulences.

«En toute honnêteté, les passagers ne devraient jamais s'inquiéter des turbulences», a-t-il déclaré.

«L'avion est conçu pour résister aux tensions des turbulences. Par exemple, c'est comme concevoir une voiture avec une suspension suffisamment bonne pour rouler sur une route tortueuse avec des nids de poule».

Dans son livre Cockpit Confidential, M.Smith précise qu’«un avion ne peut pas être retourné à l'envers, projeté dans un virage ou projeté de quelque manière que ce soit dans le ciel par les plus fortes rafales ou trous d'air».

«Les conditions peuvent être ennuyeuses et inconfortables, mais l'avion ne va pas s'écraser», a précisé le pilote.

Il indique que les turbulences sont classées sur une échelle de gravité: légères, modérées, sévères et extrêmes. Les turbulences extrêmes sont très rares et souvent effrayantes, mais les experts affirment que même dans ce cas, il est peu probable que l’avion s'écrase.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
vol, hôtesse de l’air, situation d'urgence, turbulences, avion
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook