Société
URL courte
2531
S'abonner

«Le grand Tim», l’un des rares éléphants d’Afrique à encore posséder des défenses touchant presque le sol, est décédé de cause naturelle dans le parc d'Amboseli, au Kenya.

L'un des plus grands éléphants du continent africain et l’un des derniers à avoir des défenses qui rasent le sol est mort, a annoncé ce mercredi 5 février le Service kenyan de la faune sauvage (KWS).

«Le grand Tim était l'un des derniers éléphants d'Afrique aux défenses géantes. Cet éléphant célèbre est mort mardi matin à l'âge de 50 ans», rapporte le KWS dans un communiqué.

L'éléphant est mort de cause naturelle dans le parc d'Amboseli, dans le sud du Kenya.

Le Service a précisé que son corps serait transporté à Nairobi pour être empaillé et exposé au musée.

«Il nous manquera, mais nous espérons que sa légende se perpétuera et qu'il continuera d'inspirer les gens à protéger les éléphants […] Nous sommes heureux qu'il ait pu vivre longtemps dans la nature», ajoute le Service.

Tim, dont les défenses pesaient plus de 45 kilogrammes chacune, avait survécu en 2016 à une attaque à la lance qui avait transpercé son oreille et s'était brisée dans son épaule.

Des spécimens très rares

Selon les médias qui citent des experts, à peine quelques dizaines d'éléphants en Afrique possèdent encore des défenses géantes. Cible privilégiée de braconniers, qui prisent particulièrement les défenses longues, les grands éléphants sont tués en premier.

Ainsi, le patrimoine génétique se trouve réduit. Aujourd’hui, les éléphants d'Afrique sont munis de défenses plus courtes que les pachydermes d’il y a un siècle.

Lire aussi:

Le ministre français du Commerce commente l'appel d'Erdogan à boycotter les produits français
Deux fois moins de nouveaux cas en 24h comparativement à la veille
Pour vaincre l’islamisme, faut-il sortir de la CEDH? À droite, certains plaident pour la rupture
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
Tags:
décès, défenses d'éléphants, éléphants, Kenya, Afrique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook