Société
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
2252
S'abonner

Peu après avoir quitté le paquebot Diamond Princess, un Américain a été diagnostiqué positif au coronavirus et hospitalisé. Il a confié l’histoire de sa maladie et de son traitement au Washington Post, ainsi que ses réflexions sur l’épidémie.

Infecté au coronavirus, un passager du paquebot Diamond Princess a relaté comment il avait été contaminé par le Covid-19 et comment il se fait soigner en quarantaine. Son témoignage a été publié dans le Washington Post.

Âgé d’une soixantaine d’années, l’homme, qui est le propriétaire de la station de radio américaine KHTS, confie avoir été contaminé par le virus à bord du Diamond Princess, le navire qui a été placé en quarantaine de deux semaines par les autorités japonaises. Il se sentait encore bien quand il a quitté le paquebot avec sa femme. Les époux sont partis pour les États-Unis à bord d’un avion gouvernemental américain.

Premiers symptômes

Lors du vol, M.Goldman a commencé à tousser, puis il s’est endormi. Après s’être réveillé, il a ressenti un malaise. L’homme s’est dirigé vers l’arrière de l’avion où une zone de quarantaine spéciale avait été mise en place.

Un test de température a révélé qu’il avait 39,5° Celsius de fièvre. Les époux Goldman et plusieurs autres personnes infectées à bord du paquebot ont été transportés à l’hôpital de l’Université du Nebraska. L’homme a été mis sur une civière, «ce qui a rendu la scène très dramatique», parce qu’il aurait facilement pu marcher de lui-même, affirme-t-il.

Il a été placé dans une unité de contrôle biologique, un espace fermé avec une porte lourde isolée. Des caméras installées dans cette zone assuraient une vidéo surveillance permanente. Selon Goldman, cette pièce avait été utilisée pour la dernière fois en 2014 pendant l’épidémie du virus Ebola.

Tests et traitement

Réalisés dans l’hôpital, les tests de diagnostic du Covid-19 ont été positifs. D’après Carl Goldman, les médecins qui lui ont prélevé des échantillons ressemblaient à des comédiens du film La Variété Andromède: ils portaient des combinaisons de protection fermées par un ruban adhésif et équipées de moteurs de circulation d’air. La femme du malade a également fait des tests mais son résultat s’est avéré négatif.

L’homme a été soigné à l’aide d’injections intraveineuses de magnésium et de potassium. Lorsque sa température était supérieure à 37,8° Celsius, il prenait de l’ibuprofène.

À l’heure actuelle, Carl Goldman est toujours positif au Covid-19 mais il a été transféré dans une chambre d’hôpital ordinaire. Son état étant stable, il n’a pas besoin de recevoir beaucoup de soins médicaux et il peut travailler à distance sur son ordinateur.

Il avoue qu’il lui est étonnant de voir des gens paniquer à cause de l’épidémie de la maladie qu’il a eue, notamment «des conférences de presse, la fermeture d’écoles et l’effondrement des marchés boursiers».

«Sans doute le coronavirus se propagera aux États-Unis, mais la panique n’aidera personne», a-t-il conclu.

Considérant que la maladie touche les personnes âgées et fragiles par excellence, il suggère de ne pas la considérer comme un désastre terrifiant. «Selon mon expérience, je conseillerais à tout le monde d’acheter un bon thermomètre digital», a-t-il souligné.

Bilan des victimes à bord du paquebot

3.711 personnes (dont 2.666 passagers et 1.045 membres de l’équipage) étaient à bord du paquebot Diamond Princess. Le coronavirus a fait au moins six morts, tandis que plus de 540 cas de contamination y ont été recensés. La quarantaine ayant duré 14 jours, les passagers ont commencé à quitter le navire le 19 février.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Moscou exige qu’Israël cesse «immédiatement et entièrement» sa politique de colonisation
Un migrant en tue un autre et tente de violer une femme en pleine rue en 24h à Paris
Plus de 120 généraux américains accusent Biden d’avoir volé la victoire à Trump
Tags:
paquebot, États-Unis, Washington Post, épidémie, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook