Société
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
9286
S'abonner

Après qu'un chat a été contaminé au coronavirus par son maître malade, un spécialiste en biologie a cherché à rassurer les propriétaires d’animaux, expliquant dans une interview à Sputnik que ceux-ci ne pouvaient pas transmettre la maladie à l'Homme.

En pleine pandémie de Covid-19, il n'est pas exclu que les animaux de compagnie puissent eux aussi être infectés, estime un spécialiste en biologie travaillant pour un laboratoire russe au micro de Sputnik. Ce qui ne signifie pas pour autant que la transmission peut s'effectuer dans l'autre sens, des mammifères à l’Homme.

«Beaucoup de mammifères peuvent être infectés... Il est rare que les chauves-souris, en Chine par exemple, infectent l’Homme directement. Le plus souvent, ils infectent d'abord des espèces hôtes qui servent d'intermédiaires», a déclaré le spécialiste.

Rôle des espèces intermédiaires

Le chercheur fait ressortir que lors d’autres épidémies mondiales, c’est des espèces intermédiaires qui ont transmis le virus à l’Homme.

Par exemple, dans le cas de l'épidémie due au virus SRAS en 2002, des civettes masquées utilisées dans la cuisine en Asie de l'Est ont joué le rôle de transmetteur. Pour ce qui est du syndrome respiratoire du Moyen-Orient de 2012, c’est les dromadaires qui sont responsables de sa transmission à l’être humain.

En parlant du nouveau coronavirus auquel l’humanité fait face aujourd’hui même, les chercheurs pour le moment ignorent l’espèce à l’origine de la transmission du virus à l’Homme. Cependant, il est très probable qu’il s’agisse des pangolins, animaux exotiques utilisés dans la cuisine ainsi que dans la médecine traditionnelle de la région, indique le chercheur.

«L'infection des petits mammifères, chiens et chats compris, est possible mais cela ne signifie pas que, une fois infectés, ils sont capables de contaminer l'Homme. Nous ne les mangeons pas, contrairement aux civettes masquées en Chine. Probablement, dans nos conditions, ils [les animaux domestiques, ndlr] sont aussi des victimes, une branche d’impasse de la circulation du virus. Mais tout cela, il faudra l’examiner», a-t-il ajouté.

Le nombre des décès des suites de Covid-19 a dépassé la barre des 30.000 dans le monde samedi 28 mars.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Venue vider le logement de son père défunt, elle fait une découverte explosive
Le nombre de décès le plus élevé depuis avril et les nouveaux cas en baisse en 24h en France
«Nous sommes libres de décapiter»: des milliers de messages de bots envahissent des sites français
De plus en plus de dirigeants européens se rangent dans le camp de Macron face aux «invectives» d'Erdogan
Tags:
animaux domestiques, contamination, maladies, Covid-19, chats
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook