Société
URL courte
Le COVID-19 en Europe (261)
12932
S'abonner

La mère d’un Écossais de 25 ans, malade du Covid-19, a pensé que son fils était en train de mourir quand il s’est évanoui, souffrant de divers symptômes du virus, dont de la toux, de la fièvre, des vomissements et une diarrhée, indique le Daily Record. Après avoir été hospitalisé, l’homme a décrit cette période comme «la pire semaine de sa vie».

Contaminé par le Covid-19, un homme de 25 ans a semblé mourir lorsqu’il a perdu connaissance, en proie à des symptômes du virus, relate le Daily Record citant ses proches.

N’ayant pas de maladies chroniques, Calum Wishart s’est isolé au domicile de ses parents lorsqu’il a senti une légère fièvre le 19 mars. Le lendemain, celle-ci s’est renforcée. Ses symptômes ne faisaient que s’aggraver et il a commencé à souffrir d’une toux, de vomissements et de diarrhée.

Le jeune homme a commencé à suspecter le coronavirus, quand il a ressenti que ses poumons ne se dilataient pas. Il avait du mal à respirer au point de s’évanouir une semaine après l’apparition des premiers signes de la maladie.

À bout de souffle

Prise de panique, sa mère a appelé une ambulance, parce qu’elle pensait que son fils était en train de mourir, a confié la soeur de Calum, citée par le quotidien:

«Ma mère a dit qu’il avait l’air mort. Elle a dit que c'était la pire nuit de sa vie. Il était à bout de souffle et se débattait vraiment».

À l’hôpital, l’homme a été testé positif au coronavirus. Toujours hospitalisé, il affirme ne pas pouvoir respirer plus d’une seconde. De plus, il souffre de fortes quintes de toux lorsqu’il se lève ou s’assoit.

«On respire si rapidement et on essaie désespérément de reprendre son souffle, et on finit par paniquer et cela aggrave tout», décrit-il, sur son expérience.

«C’est la pire semaine de ma vie», a-t-il ajouté.

Témoignant du développement de sa maladie sur Facebook, l’Écossais conseille vivement à tout le monde de rester à la maison et met en garde contre la gravité de la situation. Selon lui, aucune raison de quitter son domicile, sauf pour faire des courses alimentaires ou aller chez le médecin, n’est justifiée pour s’exposer au risque de contamination.

Dossier:
Le COVID-19 en Europe (261)

Lire aussi:

«Il y a un risque de guerre civile» en France, prévient l'ancien chef d'État-Major des armées Pierre de Villiers
Ces pays considérés par Vladimir Poutine comme les futures superpuissances mondiales
Une enseignante estime que Samuel Paty a «provoqué» l’acte terroriste
La nouvelle carte du couvre-feu en France publiée par les autorités
Tags:
Edimbourg, Écosse, virus, maladies, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook