Société
URL courte
133
S'abonner

L’Italie prévoit d’autoriser les vols interrégionaux à partir de début juin, avant d’évaluer les possibilités de voyage en dehors de l’Italie, a déclaré aux journalistes la ministre des Transports du pays.

La ministre italienne des Transports, Paola De Micheli, a déclaré que le rétablissement des liaisons aériennes de l’Italie avec les autres pays dépendrait de l’étape de l’épidémie de Covid-19 que traversent ceux-ci.

«Je pense que nous n’établirons pas de liaison aérienne avec les pays qui se trouvent à une étape critique. Mais ceux où la crise épidémique suit un mouvement descendant seront de nouveau reliés à l’Italie», a-t-elle indiqué au cours d’une conférence de presse organisée pour les journalistes étrangers.

Pour tous ceux qui arriveront par avion, il est prévu de laisser en vigueur pour une période prolongée les consignes propres à endiguer la contamination, comme celle de mesurer la température des passagers à leur arrivée.

«Le voyageur devra remplir un formulaire sur ses activités dans son pays pour savoir s’il a eu des contacts dangereux. Si c’est le cas, nous lui demanderons ses destinations afin de pouvoir le retrouver en cas de situation critique», a poursuivi Paola De Micheli.

Elle a précisé que le port du masque dans l’avion resterait obligatoire et que les contrôles sanitaires dans les aéroports seraient maintenus. Selon elle, les futurs touristes qui arriveront en Italie ne seront pas placés en quarantaine, cette décision relevant de leur pays d’origine.

Évoquant le rétablissement de la liaison aérienne, Paola De Micheli a indiqué qu’au rythme actuel du développement de l’épidémie à l’intérieur du pays, les déplacements entre les régions devraient pouvoir être autorisés début juin, après quoi il sera possible d’«évaluer» la possibilité de voyager en dehors de l’Italie.

L’épidémie en Italie

Le nombre de nouveaux cas dans le pays est passé de 802 le 10 mai à 744 ce 11 mai, mais les morts sont au nombre de 179, soit 14 de plus que la veille, selon le bilan communiqué par la Protection civile.

Au total, l'Italie est le troisième pays le plus touché en matière de mortalité, après les États-Unis et le Royaume-Uni, avec 30.739 décès. Le nombre de cas confirmés y est de 219.814, selon la carte interactive de l’Université Johns-Hopkins.

Lire aussi:

Cet homme potentiellement «dangereux» recherché par la police pour avoir enlevé ses enfants - photo
«Les gens ne veulent pas travailler»: au Canada, l’aide d’urgence, trappe à l’emploi?
Les chiens d’Abidjan frappés par une épidémie mortelle
Marine Le Pen réagit aux propos du Président algérien réclamant des excuses pour la colonisation
Tags:
transports, vols, Italie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook