Société
URL courte
7340
S'abonner

Les autorités japonaises ont décidé de verser à chacun de leurs concitoyens une allocation de 100.000 yens, soit quelque 850 euros, pour les aider  à faire face aux séquelles de l’épidémie de Covid-19.

Le Japon a lancé un programme de soutien à la population sur fond de crise sanitaire due au Covid-19 et commence à distribuer de l’argent. Ainsi, il prévoit de verser à chacun de ses résidents 100.000 yens (environ 850 euros) pour les aider à surmonter les effets de la pandémie, a indiqué l'agence de presse Kyodo, citant la ministre des Affaires intérieures et des Communications, Sanae Takaichi.

Les paiements ont d’ores et déjà débuté dans 1.388 municipalités du pays, soit 79,7% de leur nombre total. Ils sont pris sur le budget supplémentaire d’un équivalent de 217 milliards d’euros approuvé fin avril par le Japon pour soutenir son économie dans le contexte de la pandémie.

Dans un premier temps, les autorités avaient examiné la possibilité d’une aide plus importante destinée uniquement à ceux qui en avaient le plus besoin, mais c’est finalement l’option où tout le monde recevrait la même somme d’argent qui a été retenue.

L’épidémie au Japon

Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a annoncé le 25 mai la levée de l'état d'urgence dans les dernières régions de l'archipel où il était encore en vigueur à la suite du Covid-19, notamment à Tokyo. L'état d'urgence avait été déclaré le 7 avril dans la capitale et six autres régions, avant d'être étendu à l'ensemble du pays.

Le Japon, qui compte 126 millions d'habitants, a enregistré, selon l’université Johns-Hopkins, 16.581 cas d'infection depuis le début de la pandémie avec un total de 830 décès.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
Tags:
paiement, Covid-19, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook