Société
URL courte
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (102)
478128
S'abonner

Une nouvelle vidéo qui aurait été filmée lors de l’arrestation musclée de l’Afro-américain George Floyd à Minneapolis a surgi sur les réseaux sociaux. À en juger par cette dernière, non pas un seul, mais trois policiers ont mis leur genou sur cet homme qui est décédé après avoir été étouffé pendant une dizaine de minutes.

L’Afro-américain George Floyd, dont l’arrestation violente a entraîné le décès le 25 mai à Minneapolis, aurait été plaqué au sol non pas par un seul mais par trois policiers, montre une nouvelle vidéo semblant avoir été filmée sur le lieu du drame mais sous un angle différent.

La séquence, de qualité moyenne, a été diffusée sur les réseaux sociaux le 28 mai. Comme le précise CNN, son auteur reste inconnu. La chaîne de télévision a contacté la police de Minneapolis pour obtenir des commentaires et vérifier l'authenticité de la vidéo, mais n'a pas reçu de réponse.

La vidéo présente ainsi l’arrestation de George Floyd. L’homme se trouve à côté du véhicule de police. Trois policiers posent leur genou sur lui, alors qu’un seul reste debout.

«Je ne peux pas respirer, mec», dit Floyd. «S'il te plaît, laisse-moi me tenir debout. S'il te plaît, mec.»

Le policier qui est sur le cou de George Floyd est Derek Chauvin. Il a été arrêté vendredi 29 mai et est inculpé pour meurtre au troisième degré et homicide involontaire, selon le procureur du comté de Hennepin, Mike Freeman.

Les trois autres agents impliqués dans le drame ont été licenciés le 26 mai.

Minneapolis en proie à des tensions

Le décès de George Floyd a provoqué une vague de colère à Minneapolis accompagnée d’incendies, de pillages et d’affrontements.

La situation dans la ville reste tendue après plusieurs nuits d'affrontements avec les forces de l’ordre. Dans la soirée du 28 mai, des manifestants ont incendié un commissariat après avoir forcé les barrières du bâtiment et brisé des vitres.

Une trentaine de magasins ont été pillés et des incendies ont eu lieu. Les forces de l’ordre ont eu recours aux gaz lacrymogènes au niveau du commissariat où travaillaient les policiers mis en cause.

Le gouverneur de l'État du Minnesota Tim Walz a signé un décret autorisant l'intervention de la Garde nationale. 200 policiers de l'État et des hélicoptères doivent également être envoyés sur place.

Dossier:
Manifestations aux USA après la mort de George Floyd, l'homme noir étouffé par un policier (102)

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Deux ex-agents secrets français condamnés à 8 et 12 ans de prison pour trahison
La diplomatie russe ironise sur les propos de Trump concernant ses nouveaux missiles
Tags:
arrestation, manifestation, États-Unis, Minneapolis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook